×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Sebta: Un visa express pour doper le shopping

    Par L'Economiste | Edition N°:3682 Le 21/12/2011 | Partager
    Des mesures pour relancer le commerce et attirer les clients marocains
    Faciliter les formalités d’accès mais aussi réaménager la frontière
    Le Commerce, nerf central de l’économie de Sebta en crise chronique

    Les Espagnols de la ville de Sebta semblent avoir les idées claires, loin des préjugés. En effet, le Conseil Economique et Social du Gouvernement autonome de Sebta est en train de rédiger un mémoire sur la situation économique et sociale du préside occupé dont le contenu a été infiltré par des médias espagnols. Parmi les principales recommandations figure l’étude de la possibilité de visas ‘immédiats’ pour les Marocains voulant faire du shopping ou du tourisme à Sebta. Le Conseil s’empressera d’ailleurs d’en faire la demande aux autorités centrales espagnoles pour en étudier la possibilité.
    Loin de toute surenchère politique, le Conseil fait le constat de manière claire: L’économie de la ville est dominée à 90% par les services dont essentiellement les commerces. Et comme la ville n’est que peu ou pas connue dans l’Espagne péninsulaire, c’est au Maroc que le secteur du commerce doit sa survie. En effet, les longues files de voitures et de passants, de toutes les régions du Maroc s’entassent les jours fériés et certains week-ends le long des guichets du poste frontière de Bab Sebta. Ce dernier, fait lui aussi partie des priorités du conseil de la ville de Sebta qui veut l’aménager et fluidifier le passage. L’une des recommandations reste celle de l’augmentation des guérites et du personnel du contrôle, afin d’assurer un passage dans de bonnes conditions aux touristes marocains. L’intérêt pour le client marocain chez les responsables de la ville de Sebta ne date pas d’aujourd’hui. Déjà, les commerçants espagnols ont lancé en janvier dernier une série d’actions pour fidéliser les clients marocains, notamment une carte de fidélisation. Il s’agit de capter, selon les commerçants espagnols, entre 1.500 et 2.000 clients marocains potentiels de catégorie socio-professionnelle moyenne et haute. Cette carte devrait offrir des avantages divers dont des réductions ou des avantages en nature tels que l’offre de parkings gratuits.
    Il s’agissait bien de la première fois que des opérateurs économiques de la ville de Sebta misent sur la clientèle marocaine. C’est que cette dernière représente le premier groupe de clients des commerces de la ville de Sebta, tant du côté des grands magasins informels de la frontière du Tarajal que de celui des magasins huppés du centre-ville.
    A noter que à cause de la crise, les commerçants espagnols de Sebta ont depuis quelques années commencé à se tourner vers le client marocain à qui il faut accorder «toutes les facilités».

    Sebta et Melilia, le commerce en crise

    En effet, la crise bat son plein dans les commerces de Sebta. L’un des avantages commerciaux de Sebta et Melilia résidait dans le passé dans le commerce avec le Sud-est asiatique. Des conteneurs étaient amenés d’Extrême-Orient et étaient écoulés à travers la frontière espagnole avec le Maroc. Depuis l’ouverture commerciale et l’arrivée des produits asiatiques, chinois en particulier, directement sur le sol marocain, les fournisseurs espagnols ont été court-circuités. Certains colporteurs qui s’adonnaient au commerce de pacotille d’origine chinoise en particulier préfèrent maintenant se fournir sur le marché marocain plutôt qu’à Sebta. Dernièrement, les commerçants de Sebta ont affirmé avoir perdu près de 50% de leur chiffre d’affaires.

     

    De notre correspondant Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc