×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Casablanca/Bidonvilles
Encore un coup de pouce royal

Par L'Economiste | Edition N°:3682 Le 21/12/2011 | Partager
7 opérations de recasement sur 13 lancées à Mohammedia, Moulay Rachid Médiouna et Nouaceur
416 millions de DH pour le projet «Al Fath 1»

Un projet immobilier «Al-Fath 1», d’un coût global de 416 millions de DH, a été lancé lundi 19 décembre par le Souverain

Le deuxième programme de résorption des bidonvilles du Grand Casablanca (2011-2013) avance à un rythme soutenu. Depuis son lancement en avril dernier, sept opérations de recasement sur 13 ont été mises en œuvre à Mohammedia (Azzaïtoune, Fath 1, Fath 2 et Maroua), Moulay Rachid (Al-Fadl), Médiouna (Al-Hamd) et Nouaceur (Izdihar extension).
Portant sur une superficie de 227 ha (7.640 lots), ces opérations permettront le recasement de 15.280 ménages, à raison de deux familles par lot. Trois opérations de recasement seront lancées au cours du mois de janvier 2012 dans la préfecture de Mohammedia (opération Assafaâ) ainsi que la province de Médiouna (Annajah et d’Allaymoune). Elles s’étendent sur une superficie de 105 ha et profiteront à 7.476 ménages. La société «Idmaj Sakan», chargée de veiller à la réalisation du programme, compte ensuite lancer trois autres opérations durant le mois de mars 2012 au niveau des provinces de Médiouna (Al Kasbah et Ryad) et de Nouaceur (Annasr).
L’objectif est de permettre le recasement de 21.000 ménages sur une superficie de 298 ha. Une seule opération de relogement est prévue au titre de ce programme. Elle porte sur une superficie de 15 ha et devra bénéficier à 2.164 ménages. A noter que les travaux de réalisation de huit opérations bénéficiant à 13.880 ménages devront être achevés en septembre 2012.
Le programme se veut être global et concerne ainsi au total 14 opérations et 21.878 lots de terrain totalisant une superficie totale de 645 ha. Aussi, il a été décidé d’adopter, pour la majorité des ménages, le mode de relogement par lots de terrain bi-familiaux (recasement). Pour le reste des ménages qui n’ont pas opté pour ce mode, ils bénéficieront d’une opération de relogement, à raison d’un appartement par famille. Le programme arrêté permettra ainsi la réalisation de 13 opérations de recasement au bénéfice de 43.756 ménages sur des lots de terrain d’une superficie totale de 630 ha et d’une opération de relogement (15 ha). Le coût global du programme s’élève à plus de 4,8 milliards de DH répartis entre les études et les travaux (3,5 milliards de DH), l’acquisition du foncier (620 millions de DH) et la réalisation des équipements publics (762 millions de DH).
Un projet immobilier «Al-Fath 1», d’un coût global de 416 millions de DH, a été lancé lundi 19 décembre par le Souverain. Faisant partie intégrante du programme de résorption des bidonvilles, ce projet consiste en l’aménagement et la viabilisation de 2.109 lots, de 147 lots de péréquation et de 17 lots destinés à accueillir des équipements publics de proximité et des activités économiques.
Réalisé par le groupe immobilier «Idmaj Sakan» sur une superficie totale de 62 ha, «Al-Fath 1» permettra le recasement de 4.218 ménages. Ce projet, qui sera réalisé dans un délai de 10 mois, est financé par le fonds de solidarité pour l’habitat (105,45 millions de DH), les bénéficiaires (84,36 millions de DH), les recettes de la péréquation (155,19 millions de DH) et le budget général de l’Etat (71 millions de DH).
Le programme régional de résorption des bidonvilles de la région prévoit également la création de 150 équipements publics, notamment des établissements d’enseignement scolaire (20 écoles, 12 collèges et 7 lycées), 13 centres de santé, 8 maisons de jeunes, 6 foyers féminins, 18 terrains de sport, 19 mosquées, 28 équipements administratifs et trois centres de formation professionnelle. Ce programme intégré devra permettra également la création de 55.000 unités de logement pouvant absorber une partie du déficit en matière de logement social au niveau de la région.

Où en est le 1er programme?

Le premier programme de résorption des bidonvilles du Grand Casablanca a permis, à ce jour, de reloger 43.219 ménages. 19.954 autres font l’objet d’opérations en cours de réalisation et de déménagement. Parmi les grands projets en cours, ceux de Sidi Moumen, Carrières centrales, Rahma et Bachkou, considérés parmi les grands bidonvilles de la métropole. Pour l’opération Bachkou qui bénéficiera à 1.825 ménages, les démolitions ont atteint un taux d’avancement de plus de 87%.

 

Bouchra SABIB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc