×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

OCDE: «La crise laissera des traces durables…»

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5782 Le 15/06/2020 | Partager
Baisse des niveaux de vie, chômage élevé, investissement atone…
Deux scénarios probables: une pandémie maîtrisée ou une 2e vague de contagions

Dans un contexte d’incertitude et étant donné la faible probabilité qu’un vaccin puisse être largement accessible cette année, l’OCDE a présenté deux scénarios dans ses récentes perspectives économiques (http://www.oecd.org/perspectives-economiques/). En effet, l’un voit «la pandémie être maîtrisée, l’autre repose sur l’hypothèse d’une deuxième vague de contagions avant la fin de 2020».

ocde-croissance-082.jpg

Dans le scénario provoquant un retour aux mesures de confinement, la production économique mondiale pourrait, selon les prévisions, chuter de 7,6% cette année, avant de se redresser pour atteindre 2,8% en 2021. A son plus haut, le chômage dans les économies de l’OCDE serait plus de deux fois supérieur à son taux d’avant les pandémies, avec peu de reprise de l’emploi l’année suivante. Si une deuxième vague épidémique peut être évitée, l’activité économique mondiale devrait diminuer de 6% en 2020 et dans la zone OCDE, le chômage pourrait passer de 5,4% en 2019 à 9,2%.

Dans les deux scénarios, après une reprise initiale rapide de l’activité, il faudra beaucoup de temps pour que la production retrouve ses niveaux d’avant la pandémie. La crise laissera des traces durables: «les niveaux de vie vont baisser, le chômage sera élevé et l’investissement restera atone». Dans les secteurs les plus affectés comme le tourisme, l’hôtellerie et les loisirs, les pertes d’emplois toucheront particulièrement les personnes peu qualifiées, les jeunes et les travailleurs du secteur informel.

A l’instar d’autres institutions internationales (BM, FMI…), l’OCDE confirme aussi que la récession est inévitable et que la crise sanitaire a causé des ravages en termes de santé, d’emploi et de bien-être des citoyens. D’où l’urgence de renforcer les systèmes de santé et d’aider les personnes et les entreprises à s’adapter au monde de l’après-Covid. Car même si les restrictions sont progressivement levées et que les mesures de soutien sont amplifiées, «la voie de la reprise économique apparaît très incertaine et vulnérable à une deuxième vague de l’épidémie», notent les économistes.

«Dans le contexte actuel, il est évident que l’incertitude est extrême, mais les conséquences de cette situation en termes de politiques macroéconomiques ne sont pas symétriques. Les responsables de l’action publique ont eu raison de prendre sans tarder des mesures d’urgence, mais ils devraient maintenant prendre garde à ne pas les retirer trop rapidement», a conseillé le secrétaire général de l’OCDE Angel Gurría. «La manière dont les gouvernements agissent aujourd’hui façonnera le monde de l’après-Covid‑19 pour plusieurs années», a-t-il indiqué.

Le piège de la dette

«Une hausse de la dette publique est inévitable, mais les dépenses financées par l’emprunt devraient être soigneusement ciblées sur l’aide aux plus vulnérables et sur les investissements nécessaires pour assurer la transition vers une économie plus résiliente et plus durable», a souligné la Cheffe économiste de l’OCDE Laurence Boone. «Les gouvernements doivent saisir cette occasion pour inventer une économie plus juste, en affinant la concurrence et la réglementation et en modernisant la fiscalité, les dépenses publiques et la protection sociale. La prospérité naît du dialogue et de la coopération et cela est vrai au plan national comme au niveau mondial…», ajoute-t-elle.

Fatim-Zahra TOHRY

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc