×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Prisons: Les régions les plus touchées

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5751 Le 29/04/2020 | Partager

L’apparition d’un foyer de contamination à la prison locale de Ouarzazate a tiré la sonnette d’alarme sur les risques au niveau des autres établissements pénitentiaires. D’où l’importance des dépistages menés auprès de la population carcérale, dont les résultats viennent d’être annoncés.

Ces tests ont concerné des détenus, des fonctionnaires de l’administration pénitentiaire, mais également les agents des sociétés de catering. Il en ressort que les cas confirmés concernent pour l’instant 3 régions.

tribunal-051.jpg

Après l’apparition d’un foyer de contamination à la prison de Ouarzazate, une série de mesures ont été prises, notamment l’interdiction du déplacement des détenus aux tribunaux. Aujourd’hui, la DGAPR annonce que «les audiences à distance ont été tenues au niveau de 37 établissements pénitentiaires, au profit de 476 détenus» (Ph. Bziouat)

A commencer par Drâa-Ta­filalet, avec la prison locale de Ouar­zazate. Les derniers chiffres annoncés par la Délégation générale à l’admi­nistration pénitentiaire (DGAPR) font état de 241 cas positifs au sein des détenus et 62 parmi les fonction­naires.

Parallèlement, les tests ont permis d’écarter 382 détenus dont les tests sont négatifs. Les résultats de 30 autres fonctionnaires ne sont pas encore connus. Des analyses ont été également réalisées auprès d’un échantillon parmi la population des autres prisons de la région, mais se sont avérées négatives.

La 2e région la plus touchée est celle de Tanger-Té­touan-Al Hoceïma. A la prison locale Tanger 1, trois cas positifs sont annon­cés parmi les détenus et deux parmi les fonctionnaires. Un 2e test de vali­dation a été effectué, dont les résul­tats seront bientôt annoncés.

Dans la même région, les dépistages menés dans la prison locale de Ksar El Kébir ont permis d’identifier 4 cas de conta­mination parmi les fonctionnaires et 3 cas parmi les détenus. La direction de cette prison a annoncé la rémission de 2 fonctionnaires atteints. Les ana­lyses réalisées dans les autres établis­sements de la région n’ont pas permis d’identifier d’autres contaminations. La 3e région la plus touchée est celle de Marrakech-Safi, particulièrement au sein de la prison locale de l’Ou­daya.

Trois cas positifs sont annon­cés au niveau de cet établissement. Il s’agit de fonctionnaires qui ont été diagnostiqués lors des tests réalisés au moment de la rotation bi-hebdo­madaire des agents de la DGAPR. Pour l’instant, les régions regroupant les grands établissements péniten­tiaires semblent épargnées.

C’est le cas notamment de Casablanca-Set­tat, qui abrite 13 prisons, dont ceux de Aïn Sebaâ, Aïn Borja, El Adir à El Jadida… Au total, cette région tota­lise 15.788 détenus et 1.474 fonction­naires. Les tests effectués au niveau de l’ensemble des prisons de la région sont négatifs, selon la DGAPR.

M.A.M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc