×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    De bonnes sources

    Ces avocats qui exercent dans l’informel

    Par Hassan EL ARIF | Edition N°:5658 Le 19/12/2019 | Partager

    Parmi les mesures fiscales prévues par la loi de finances, deux concernent particulièrement les avocats. L’Ordre des avocats vient de diffuser une note dans laquelle il incite ses membres à adhérer à ces dispositions. Il s’agit de l’article 247-XVIII sur la première identification auprès de l’administration fiscale sans risque de contrôle. Lors de la campagne de régularisation fiscale de 2018, il s’est avéré que des centaines d’avocats étaient inscrits au barreau mais pas au fisc. La seconde mesure à laquelle les avocats sont incités à adhérer porte sur la déclaration rectificative au titre des années 2016, 2017 et 2018.

    H.E.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc