×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Courrier des Lecteurs

Nouveaux modèles de développement: Le débrief de Benmoussa

Par L'Economiste | Edition N°:5658 Le 19/12/2019 | Partager
benmossa-058.jpg

L’article relatif à la Commission spéciale pour le nouveau modèle de développement intitulé «Les bons messages de Benmoussa» (cf. notre édition du 10 décembre) a suscité de nombreuses réactions. Aperçu…

■ Poser des questions simples et stratégiques au citoyen
Si le citoyen est effectivement au centre des préoccupations des décideurs, les questions le concernant devraient être posées de la manière la plus simple et cohérente possible! Il faudrait par exemple demander à ce dernier ce qui le motiverait à faire de son mieux dans son domaine pour participer au développement du pays ou encore les besoins fondamentaux que la nation devrait garantir pour éviter la fuite des cerveaux et l’immigration à l’étranger. La commission devrait collecter le maximum d’idées via un site web dédié. De ce fait, les réponses fournies seraient alors analysées par des spécialistes de la question.

Para_Dox  

■ Le système français à suivre de très près
Le système français fonctionne particulièrement bien. La France constitue en effet l’un des pays les plus riches de la planète, affichant un taux d’alphabétisation de près de 100%! Une nation développée qui excelle dans des domaines à la pointe des technologies comme l’impression 3D, le nucléaire ou encore l’aéronautique. Ses écoles d’ingénierie et de commerce produisent de l’excellence. Sans parler de son système de santé couvrant l’ensemble de la population et considéré comme l’un des meilleurs au monde… Enfin, politiquement parlant, sa démocratie fait état de beaucoup de transparence. Un modèle à suivre de très près… 

Walid Amri

■ Les véritables questions à poser!
Qui peut nous garantir que cet énième rapport ne viendra pas s'ajouter à la liste des nombreux autres qui n’ont eu aucun impact réel sur notre quotidien? Pour rappel, nous avions voté il y a de cela huit ans pour  une nouvelle constitution qui n’a quasiment pas été appliquée sur le terrain à l’exception de quelques rares articles… Evitons par ailleurs d’ériger des indicateurs économiques comme objectifs de développement. A la place, il est mille fois préférable de s’interroger sur les ambitions entretenues à l’égard de notre pays. Enfin, affranchissons-nous du système français et élargissons notre champ de pensée…
M.L.Z .

cari-insolite-058.jpg

                                                                                  

Tenanciers de bars: La hausse des taxes évitée de justesse

bars-058.jpg

Les tenanciers de bars viennent d’éviter de justesse une hausse des taxes supportées par leur activité. Ainsi, la TVA pour le secteur est toujours fixée à 20% tandis que la TIC ne dépasse pas 900 DH par hectolitre. Au grand dam de nos lecteurs pour lesquels cette situation ne peut plus durer… (cf. notre édition du 13 /12 /2019)  

■ Seule la concurrence peut changer la donne!
Seule la concurrence peut tourner en faveur des consommateurs dans ce domaine. Une règle valable partout dans le monde, autant pour les petits que pour les gros commerces! Les produits contrôlés - dont les boissons à base d'alcool font partie -  peuvent même créer une rente de situation dans certains cas.

Ily

■ Un coup d’épée dans l’eau
Quand les cafés ont changé la marque des bouteilles d'eau suite au boycott - qui est d’ailleurs une grossière erreur à mon avis -  ont-ils baissé les prix? Absolument pas! Et bien la même situation se produira avec la baisse de la TVA.

Ali

                                                                                  

Casablanca: Des places de parking vendues à prix d’or!

casablanca-parking-058.jpg

L’offre de stationnement souterrain s’est enrichie à Casablanca. Plusieurs nouveaux parkings, dont notamment celui situé sous la fontaine en face du siège de la wilaya Casa-Settat, sont déjà ouverts au public. Néanmoins, leurs tarifs sont jugés excessifs par nos lecteurs… (cf. notre édition du 10 /12 /2019)  

■ Des subventions indirectes!
Ces places de parking ne représentent rien d'autre que des subventions indirectes aux utilisateurs et aux vendeurs de voitures ainsi qu’aux assurances fournissant les crédits auto. Pour le plus grand plaisir des banquiers et distributeurs d'essence… A la place, il faudrait instaurer un réel système de transport qui soit synonyme de «qualité»!

 Walid Amrani

■ Un manque flagrant de notoriété  
Ce qui me surprend, c'est que ces parkings soient ouverts sans même que la majeure partie des Casablancais n’en ait connaissance. Pour ce qui est des prix, bon nombre de personnes crient au sandale. Néanmoins, gardons espoir! Qui se rappelle de l’ouverture du parking en face du siège de la CDG à Rabat. Un ouvrage à l’époque particulièrement boudé par les automobilistes pour des raisons similaires. Aujourd’hui, impossible d’y trouver une place en heures de pointe!

Simo

■ Les prix à revoir
La commune de Casablanca souhaite offrir un meilleur service que celui des gardiens de voiture, mais impose en revanche des prix exorbitants. Leur révision doit rapidement être étudiée en impliquant davantage l'usager…

 Saad Faouzi

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc