×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique

Crise du PAM: Une réunion décisive cette semaine

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5650 Le 09/12/2019 | Partager
La Commission préparatoire devra trancher la question du report du congrès
Abdellatif Ouahbi critique «la proximité de Benchamach avec un parti de la majorité»
Et attaque le RNI qu’il accuse de «tentative d’instrumentalisation»
abdellatif-ouahbi-050.jpg

Pour Abdellatif Ouahbi, le jugement rendu par la cour d’appel de Rabat «a consacré les valeurs de la démocratie interne. Ce qui constitue un signal fort pour les autres chefs de partis politiques» (Ph. Bziouat)

Quelques jours seulement après le verdict de la cour d’appel de Rabat, ayant confirmé Samir Koudar à la tête de la Commission préparatoire du prochain congrès du PAM, celle-ci devra bientôt reprendre son travail. C’est ce qu’a affirmé Abdellatif Ouahbi, membre du bureau politique, lors du Club du groupe Eco-Médias, organisé vendredi dernier à Rabat.

Ce député, considéré comme l’une des principales figures du mouvement contestataire au sein du PAM, a estimé que «ce jugement a consacré les valeurs de la démocratie interne. Ce qui constitue un signal fort pour les autres chefs de partis politiques». Aujourd’hui, l’un des principaux enjeux est lié à l’organisation du prochain Congrès national, prévu le 13 décembre.

«Pour l’instant, cette date est encore maintenue», a fait savoir Ouahbi. Néanmoins, un report de cette date n’est pas exclu. Si des préparatifs liés aux aspects idéologiques sont avancés, le volet logistique risque de poser problème vu le temps perdu à cause du procès qui avait opposé les deux courants du parti. Une réunion décisive de la Commission préparatoire du congrès est prévue dans quelques jours. Elle devra trancher cette question.

Au-delà des problèmes internes, l’ex-chef du groupe parlementaire du PAM a été interpellé sur la faible présence du parti en tant que force d’opposition. Pour lui, cela est «lié au manque de clarté au niveau du leadership». Il n’a pas hésité à critiquer la position de Hakim Benchamach.

«Sa proximité avec un parti de la majorité pose véritablement problème, dans la mesure où le parti ne peut pas opter pour une opposition sélective». Ouahbi a également attaqué frontalement le RNI, qu’il accuse de «tenter d’instrumentaliser le PAM».

L’un des points qui attisent la tension: «des membres du parti sont sollicités pour rejoindre le RNI en perspective des prochaines élections». Il a estimé que cela «ne pose pas problème lorsqu’il est fait dans la clarté. Mais nous ne pouvons pas accepter que des membres restent encore au PAM alors qu’ils ont décidé de rejoindre le RNI lors des prochaines élections».

M.A.M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc