×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:5629 Le 05/11/2019 | Partager

    ■ Des ours et des hommes se mesurent les uns aux autres dans un show télévisé
    Ils ne se battront pas à mort comme dans les jeux du cirque de la Rome antique, mais ours et humains vont tout de même se mesurer les uns aux autres au cours d'épreuves physiques dans le cadre d'une émission de télévision américaine diffusée prochainement, a annoncé jeudi Discovery Channel. "Force, vitesse et endurance": les concurrents humains, hommes et femmes confondus, vont être confrontés à "des défis inspirés par ce que les ours font naturelle­ment dans la nature", comme faire rouler des troncs, grimper aux arbres, engloutir de la nourriture ou le traditionnel jeu de "tir à la corde", détaille la chaîne dans son com­muniqué transmis à l'AFP. Voici deux ans, Discovery Channel avait déjà organisé une "course" à la nage entre l'athlète olympique multi-médaillé Michael Phelps et un requin blanc. Le champion de natation n'était ce­pendant pas réellement confronté au squale mangeur d'hommes. Seule une image de synthèse figurait à l'écran, ce qui avait dou­ché l'enthousiasme de certains téléspecta­teurs. Pour cette nouvelle émission intitulée «Homme contre Ours», les candidats seront cette fois bien mis en présence d'un grizzly (ours brun typique d'Amérique du Nord) pour l'épreuve finale, subtilement baptisée "Proie humaine".
    Pour éviter toute tentation, les humains seront cependant placés à l'intérieur d'une grande sphère d'acier que l'ours devra faire tomber dans un cratère, à charge pour les concurrents de rouler dans la direction opposée. Des combats - mis en scène - de lutte ou de boxe opposant des ours semi-ap­privoisés et des humains étaient populaires en Europe au XIXe siècle, rappelle Disco­very Channel. Mais selon les producteurs de ce programme, les ours n'y sont jamais contraints de participer aux épreuves et sont «récompensés royalement avec leurs friandises préférées avant, pendant et après chaque manche». L'émission est enregistrée en présence de spécialistes du bien-être ani­mal, dans le refuge pour animaux sauvages où ils vivent dans l'Utah.

    ■ Des élèves déprimés renvoyés par erreur vers le téléphone rose
    Il s'en est fallu d'un chiffre: des collé­giens californiens qui broyaient du noir et tentaient d'appeler un service de préven­tion des suicides via un numéro fourni par leur district scolaire étaient en réalité mis en relation avec des hôtesses de téléphone rose. «J'ai tout simplement été sidérée», a raconté une mère d'élève, Janene Lavelle, à la chaîne locale ABC, après avoir été alertée par sa fille au sujet de cette erreur embarrassante. Le numéro en question fai­sait partie d'une liste de numéros d'urgence et autres services spécialisés figurant au dos des cartes d'étudiant distribuées à des élèves du district scolaire de Lancaster, au nord de Los Angeles. Seul hic, un chiffre du numéro était erroné et ce dernier renvoyait donc vers un service de conversations érotiques. Lundi soir, «nous avons été avertis que les cartes d'étudiant des élèves de collège portaient un mauvais numéro (...) Le numéro figurant sur la carte est en réalité un téléphone rose», a reconnu dans un communiqué le district scolaire. Les cartes trompeuses ont été ra­massées et seront rapidement remplacées.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc