×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Analyse

    MRE: La société civile prend le relais

    Par Mohamed CHAOUI | Edition N°:5560 Le 19/07/2019 | Partager
    Un rôle plus important dans l’action de proximité
    Accompagnement et soutien aux personnes vulnérables
    Un Forum des ONG marocaines en octobre à Marrakech

    Le temps des Amicales des travailleurs émigrés est révolu. Place au travail des associations nouvelle génération qui portent ses fruits. Abdelkrim Benatiq est conscient du changement de ce paradigme. C’est pour cette raison qu’il a orienté son action sur ce domaine.

    La société civile qui représente les marocains résidant à l’étranger joue un rôle central dans l’accompagnement et le suivi de leur situation dans les pays d’accueil. Nombre d’associations s’activent dans plusieurs domaines en relation avec les marocains du monde et représentent un relais de proximité essentiel et un trait d’union entre la société d’accueil, les MRE eux-mêmes et leur pays d’origine, le Maroc.

    Ces associations sont généralement organisées sous forme de réseaux afin de mutualiser les efforts et de faciliter la communication et la sensibilisation, ainsi que l’intégration dans les sociétés des pays d’accueil. C’est à partir de l’importance du travail des associations que le ministère de tutelle a mis en place un cadre de partenariat avec la société civile marocaine à l’étranger.

    L’objectif est de contribuer de manière effective à l’action du ministère dans un certain nombre de secteurs prioritaires comme notamment le renforcement de l’identité nationale et culturelle des marocains. C’est le cas notamment pour les jeunes générations qui ont besoin de voir leurs droits protégés. L’idée est de favoriser leur contribution au développement socio-économique du Maroc.

    Pour Abdelkrim Benatiq, le partenariat développé entre son ministère et les associations des marocains du monde repose sur une approche participative, autour de programmes identifiés dans le cadre de la stratégie développée en direction des MRE.

    Il fait valoir notamment l’apprentissage de la langue arabe au profit des jeunes générations. Il s’agit de cibler la préservation et le renforcement des principes du vivre ensemble, dans un esprit de diversité et de richesse culturelle. De même, le travail des associations porte sur l’accompagnement et le soutien aux personnes vulnérables.

    Les associations contribuent également à la promotion de l’esprit entrepreneurial chez les membres de la communauté marocaine à l’étranger, notamment les jeunes désirant investir au Maroc et contribuer aux chantiers de développement lancés.

    Par ailleurs, dans le but d’améliorer le travail du tissu associatif des MRE à l’étranger, le département de Abdelkrim Benatiq a mis en place un programme de renforcement des capacités de ces associations en matière d’ingénierie de projets, de transfert de compétences et de capitalisation des expériences réussies.

    Dresser un premier bilan des 20 ans de l’action associative

    Aussi, pour capitaliser sur l’expérience vécue en matière de partenariat avec les associations, de contribuer au débat sur les actions menées par son département en leur faveur, le ministère veille à l’organisation régulière de Forums et de rencontres, au Maroc mais également dans les pays d’accueil, avec le tissu associatif marocain à l’étranger.

    En outre, Abdelkrim Benatiq a déjà eu l’occasion d’exprimer son admiration pour le travail des associations de la société civile dans plusieurs pays dont notamment la Belgique. Il a annoncé l’organisation du premier grand Forum, rassemblant les ONG actives dans les différentes régions du monde. Cet évènement sera organisé à Marrakech en octobre prochain.

    L’objectif est de dresser un premier bilan des 20 ans de l’action associative. «Nous ferons un effort collectif pour rehausser le travail des associations vers plus de professionnalisme, plus de productivité et de créativité», souligne-t-il. Selon lui, en l’absence de la société civile, le ministère, l’Ambassade ou les autres secteurs seront incapables de réussir l’encadrement nécessaire. Surtout que la volonté royale est d’inscrire les marocains du monde comme partie prenante des défis du futur.

    Cap sur le digital

    Dans sa stratégie, Abdelkrim Benatiq met à contribution l’approche digitale. La communication avec les marocains du monde représente l’un des axes prioritaires de la stratégie du ministère. «C’est dans ce sens que nous avons mis en place une politique de communication, variée et moderne, en utilisant tous les moyens nécessaires pour interagir efficacement avec nos concitoyens à l’étranger, notamment à travers les nouvelles technologies basées essentiellement sur la communication digitale», a noté le ministre. En effet, ces outils de communication novateurs, permettent le renforcement des canaux d’échange et de dialogue, tant au niveau national qu’international. Le but est de mieux accompagner les changements qui s’opèrent dans les sociétés d’accueil.
    Dans cet élan d’amélioration, et dans le but de répondre aux attentes et exigences de la communauté marocaine à l’Etranger, notamment les nouvelles générations portées sur le digital, le département de Benatiq a lancé un nouveau portail numérique, qui leur offre un éventail d’informations et de services dans différents domaines, juridique, administratif, culturel et social. En outre, il s’active dans les réseaux sociaux à travers la page Facebook, qui a connu un franc succès via l’adhésion des marocains à l’étranger. Ce moyen offre la possibilité d’être informé de toutes les activités réalisées par le ministère et suivre l’actualité nationale en temps réel. Le ministère est également présent sur d’autres formes de communication digitale comme Twitter et LinkedIn.

    M.C.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc