×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Le Mouloudia d’Oujda privé de complexe sportif - De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

    Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5546 Le 01/07/2019 | Partager
    Les travaux traînent toujours alors que le projet devait être livré en février dernier
    Le mur de clôture pas encore achevé retarde la mise en marche
    A la veille des compétitions pour la prochaine saison, dirigeants du MCO et public en colère
    mouloudia.jpg

    Le retard dans l’exécution des travaux externes (mur de clôture) contraste avec ceux réalisés en interne. C’est le cas des tourniquets, en cours de finition et de la porte d’entrée officielle, achevée depuis février 

    IL devait être opérationnel en février 2019. A aujourd’hui, les travaux du complexe sportif ne sont toujours pas achevés et risquent ainsi de faire revivre au Mouloudia d’Oujda, le même calvaire que celui de cette saison, à savoir jouer hors de son fief. «La contrainte de ne pas jouer à Oujda ou jouer sans public nous a causé beaucoup de torts et a déstabilisé la concentration de l’équipe», répètent à l’unisson les dirigeants du MCO. Même frustration chez les supporters contraints à ne pas assister aux rencontres de leur équipe favorite. Plusieurs d’entre eux envisagent de tenir des sit-in de protestations à travers la ville et devant les administrations chargées de la réalisation des travaux.

    mouloudia2.jpg
     

    Le complexe sportif d’Oujda n’a pas ouvert ses portes en février dernier car son mur de clôture n’est pas achevé: principale cause des incidents qui ont ponctué la rencontre du MCO et la RSB et qui ont nécessité la révision de certaines priorités. Pis encore, le lancement des travaux n’a pas débuté alors qu’on est à deux mois du début de la compétition pour la prochaine saison (prévue pour la mi-août). La construction de cette clôture avec guichets et aménagement d’un poste de commandement, fait partie d’un lot piloté par la Fédération royale marocaine de football et qui a nécessité 10 millions de DH. Idem pour les équipements de sûreté et de contrôle d’accès (tourniquets pour le contrôle d’accès public, caméras de surveillance, sonorisation de sécurité et détection et protection d’incendie) pour 11 millions de DH. S’y ajoute la non réalisation d’une couverture en charpente métallique pour 6,1 millions de DH, pourtant programmée initialement. 

    Pour rappel, les travaux d’aménagement du Complexe sportif d’Oujda ont démarré en août dernier. Les premières interventions ont concerné l’installation d’un nouveau système d’éclairage et engazonnement de l’aire de jeu en gazon naturel pour un budget de 15 millions de DH. Les travaux ont concerné également le changement des sièges de la tribune officielle,  la fixation de 20.000 nouveaux sièges, 100 fauteuils VIP et 70 sièges avec tables pour la presse. En parallèle, les vestiaires des joueurs et arbitres, salle de conférence et annexes y afférentes ont été renouvelés. Des avancées réalisées grâce au suivi du wali de la région et gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad qui a corrigé plusieurs imperfections. 
    En attendant que le complexe d’honneur d’Oujda rouvre ses portes, le MCO a engagé Abdelhak Benchikha comme nouvel entraîneur et compte renforcer son effectif par de nouvelles recrues afin de jouer les premiers rôles au cours de la prochaine saison footballistique 2019/2020. C’est ce qu’a confié à L’Economiste Mohamed Houar, président de l’équipe.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc