×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Forum mondial des dépositaires centraux: Le défi de la blockchain

    Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5493 Le 11/04/2019 | Partager
    Cette technologie a gagné en maturité et «le changement est irréversible»
    2,1 milliards de dollars investis en 2018, dont 1/3 par le secteur financier
    L’innovation technologique devrait remodeler les marchés
    forum-des-depositaires-centraux-093.jpg

    La messe des dépositaires poursuit ses travaux à Marrakech pour le 5e forum mondial WFC  en présence de 300 experts de 90 pays. Ci-dessus, l’ouverture de cet événement d’envergure avec Nezha Hayat, présidente de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) et Mohamed Abdel Salam, président de l’Association des dépositaires centraux du Moyen-Orient et d’Afrique (Ameda) (Ph. BB)

    Technologies innovantes, blockchain, fintech, cybersécurité… Ce sont là les nouveaux défis que doivent prendre en compte les dépositaires centraux des titres. Et c’est justement autour de ces thématiques que s’est tenue la 5e édition du forum mondial des Dépositaires centraux des titres des valeurs mobilières, le «World Forum Conference of CSDs», qui poursuit ses travaux à Marrakech jusqu’au 12 avril.

    Organisé par Maroclear, sous le thème «la nature changeante des marchés financiers», ce forum, qui se tient tous les deux ans, constitue l’occasion idéale pour les principaux dépositaires centraux du monde de discuter de l’actualité et des pratiques du secteur.

    L’impact des nouvelles technologies sur les activités financières a été au cœur des débats   auxquels professionnels et les spécialistes de quatre-vingt-dix pays ont assisté. Pour Fathia Bennis, PDG de Maroclear, le changement est en marche, et il est irréversible. «Des alliances existent déjà pour relever ce challenge qu’est la blockchain. D’autres technologies sont aussi importantes, notamment l’intelligence artificielle et le machine learning, qui révolutionneront les usages», indique-t-elle.

    Cette année marquera ainsi un tournant dans l’adoption de la Blockchain et les Fintech en général. «Cette technologie à registre distribué a en effet gagné en maturité. Mais le plus intéressant reste la position des régulateurs quant aux opportunités que présente la Blockchain, pour le développement des marchés financiers et l’inclusion financière des marchés émergents», souligne la PDG de Maroclear.

    Aujourd’hui, la Banque mondiale, les banques centrales et les dépositaires sont convaincus des bienfaits de cette technologie, poursuit Bennis. Les autorités de régulation européennes y voient un moyen d'améliorer l'activité post-marché. Même son de cloche pour Nezha Hayat, présidente de l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC),  qui estime que l’innovation technologique devrait remodeler les marchés financiers.

    «Les différentes études menées jusque-là ont démontré les atouts de la blockchain, tant sur le plan des délais de règlement que du renforcement de la sécurité».  En effet, l’écosystème n’est pas à l’abri des cyber-attaques, de plus en plus sophistiquées, qui pourraient endormir la vigilance des acteurs, comme le souligne Mohamed Abdel Salam, président de l’Association des dépositaires centraux du Moyen-Orient et d’Afrique.

    «Nous sommes face à un double défi: la diversification de nos services, tout en répondant au challenge des nouvelles technologies et la protection de notre industrie», recommande Abdel Salam.

    Longtemps, le secteur financier a considéré avec défiance la technologie Blockchain, pour son caractère trop révolutionnaire, voire sulfureux. Il entrevoit aujourd’hui les réelles opportunités de cette technologie. Dans le monde,  2,1 milliards de dollars ont été investis dans la blockchain en 2018, dont un tiers uniquement par le secteur financier.

    «La blockchain pénétrera partout, là où il est nécessaire d'améliorer la confiance, c'est-à-dire à peu près dans tous les secteurs», souligne le canadien Joseph Lubin, CEO et fondateur de Consensys, un des spécialistes de la blockchain. La société qu’il dirige héberge des projets parmi les plus prometteurs utilisant cette technologie. Pour ce spécialiste,  toutes les infrastructures dans la finance finiront par basculer sur la Blockchain.

    Carte de visite

    Le World Forum Conference of Central Securities Depositories (WFC) est une institution qui a vu le jour en 2011, suite à une initiative des associations régionales des dépositaires centraux. Ce forum a pour mission de créer un cadre d’échange d’expériences, et un lieu de débat sur les questions d’intérêt commun. Il regroupe 5 associations régionales rassemblant environ 135 membres, dont l’Association des dépositaires centraux du Moyen-Orient et d’Afrique (Ameda), l’Asia Pacific GSD group, l’European central securities depositories association, l’America’s central depositories… Pour le 5e forum, c’est le Maroc qui a été choisi comme pays hôte, une première à l’échelle africaine.

    B.B

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc