×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Insolites

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:5492 Le 10/04/2019 | Partager

    ■ Un milliardaire nigérian raconte avoir retiré 10 millions de dollars en liquide
    Le milliardaire nigérian Aliko Dangote, qui a fait fortune dans les ciments, a raconté samedi, lors du forum Mo Ibrahim à Abidjan, une anecdote sur sa jeunesse et le jour où il avait encaissé 10 millions de dollars en liquide simplement pour les voir. «Quand vous êtes jeune, votre premier million est important mais après, les chiffres ne veulent plus dire grand-chose. Un jour, j’ai fait un chèque de 10 millions de dollars à ma banque, je les ai pris et les ai mis dans le coffre de ma voiture», a-t-il raconté. Arrivé chez lui, il a mis les 10 millions de dollars dans sa chambre, les a regardés et dit: «Maintenant, je sais que j’ai de l’argent», a-t-il ajouté en riant. «Je les ai repris et remis à la banque le lendemain», a-t-il conclu dans l’hilarité générale. En dehors de l’anecdote, il a estimé que les deux secteurs les plus prometteurs pour l’avenir en Afrique étaient l’agriculture et les nouvelles technologies (ICT), conseillant aux jeunes entrepreneurs africains de ne pas s’enflammer après les premiers succès: «Souvent en Afrique, on dépense les recettes projetées. Il y a des hauts et des bas» dans le business. Aliko Dangote a aussi regretté les barrières douanières et les problèmes administratifs sur le continent qui freinent, selon lui, le développement. Il a notamment expliqué qu’il était très difficile à son groupe de cimenterie d’exporter au Bénin à partir d’une de ses usines au Nigéria située à 40 km de la frontière du Bénin, qui importe du ciment «plus cher» de Chine.

    ■ Un dinosaure bientôt en enchères à Paris
    Il mesure 13 mètres de long et 6,20 mètres de haut: un impressionnant dinosaure herbivore du Jurassique, cousin du Diplodocus, sera vendu aux enchères à Paris en juin, a annoncé la maison de ventes française Aguttes. Pour attirer l’attention des collectionneurs et du public, ce squelette, vieux de 150 millions d’années et surnommé Skinny, est présenté, dressé sur ses pattes arrière, dans l’un des terminaux de l’aéroport de Londres Heathrow jusqu’au 3 juin. La maison de ventes l’a estimé entre 1,5 et 2 millions d’euros. «Il s’agit d’un des trois plus importants fossiles de sauropode découverts depuis la fin du XIXe siècle», assure à l’AFP Eric Mickeler, expert en paléontologie chargé de préparer la vente. Selon un rapport établi par plusieurs paléontologues, Skinny serait un sauropode de la famille des Diplodocinae, appartenant à un nouveau genre, indique M. Mickeler. Il n’a pas encore reçu de nom scientifique. Découvert en 2012 au Wyoming (Etats-Unis), le squelette est «particulièrement bien préservé», avec plus de 90% des os d’origine, souligne l’expert. En outre, il présente encore des fragments de peau fossilisée, ce qui est très rare, selon le spécialiste. En juin, Skinny prendra le tunnel sous la Manche pour être vendu à Paris. «Je ne suis pas inquiet concernant l’impact éventuel du Brexit sur son arrivée en France», déclare Eric Mickeler. Au pire, il aura «quelques heures de retard. Mais j’ai prévu de la marge».

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc