×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    34e Marathon des sables: L’esprit du désert

    Par Karim Dronet | Edition N°:5484 Le 29/03/2019 | Partager
    D’une centaine de participants dès ses premières éditions à plus de 1.000 runners cette année
    Parcourir à pied environ 250 km, pendant sept jours, en autosuffisance alimentaire
    Cette course mythique d’endurance allie cette année encore l’effort à la solidarité
    marathon-des-sables-1-084.jpg

    Course mythique d’endurance, le Marathon des sables se tient du 5 au 15 avril prochain dans le désert marocain et les régions de Ouarzazate, avec des décors naturels à couper le souffle. Emotions garanties! (Ph. MDS)

    Véritable aventure des temps modernes, le Marathon des sables conserve intact son ADN, celui que son fondateur Patrick Bauer lui a conféré, il y a 35 ans, en se lançant le défi de courir quelque 350 kilomètres, seul, au milieu du désert marocain. 12 jours plus tard, de retour chez lui dans la région de Troyes en France, cet homme profondément amoureux du Maroc a voulu faire partager sa passion au plus grand nombre.

    D’une centaine de participants dès ses premières éditions à plus de 1.000 runners cette année, le Marathon des sables a certes grandi, mais il a su aussi, grâce à Patrick Bauer, conserver ses valeurs originelles : celles de l’esprit du désert. Dans cet environnement à la fois hostile mais aussi sublime, l’homme se retrouve face à lui-même, à ses certitudes mais aussi à ses doutes.

    De cette introspection et de cette volonté de vivre, voire de survivre, il comprend aussi que, sans la solidarité et le partage avec les autres, il n’aurait sans doute pas réussi à surmonter les obstacles et les pièges de cette immensité aride. Dans le désert, le moindre signe de vie est un signe divin, presque un miracle. De la moindre goutte d’eau, la nature renaît alors que quelques jours auparavant tout n’était que sable et cailloux noircis par les morsures du soleil.

    Devant un tel spectacle, et la fragilité de la vie, l’homme ne peut que s’incliner et faire preuve d’humilité et de respect pour cet environnement à la fois si fragile et si rude. Des sentiments et des valeurs écologiques partagés par les quelque 20.000 athlètes qui, depuis 1986, ont participé à cette incroyable aventure.

    Un défi humain et sportif

    marathon_des_sables_084.jpg

    Pendant sept jours, au cœur d’un environnement désertique d’exception, les runners avanceront coûte que coûte, luttant contre le sable, la chaleur, mais seules l’eau et une tente traditionnelle berbère par groupe de huit concurrents seront fournies (Ph. MDS)

    Placée sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, cette 34e édition du Marathon des sables va réunir, cette année, un millier d’athlètes qui vont devoir parcourir à pied environ 250 km, pendant sept jours, en autosuffisance alimentaire, à travers dunes, djebels, ergs et lacs asséchés. Au cours de la semaine, seule l’eau et une tente traditionnelle berbère par groupe de huit concurrents leur seront fournies.

    Pendant sept jours, au cœur d’un environnement désertique d’exception, ils avanceront coûte que coûte, luttant contre le sable, la chaleur, mais avant tout contre eux-mêmes. Épaulés par leurs compagnons de route et par tout le staff de l’organisation, ils devront se surpasser et aller chercher le petit quelque chose qui leur permettra d’aller au bout de leur défi.

    Sur le plan sportif, les six étapes au programme promettent d’être animées. Réunis sous la bannière Maroc TGCC Team, Rachid El Morabity, déjà détenteur de 5 victoires, son frère Mohamed, ainsi que Abdelkader El Mouaziz, vainqueur des marathons de Londres et de New-York, et Aziz Laakad, entendent conserver leur titre conquis, l’année dernière, par équipe et en individuel.

    Ils ont d’ailleurs peaufiné, ces dernières semaines, leur préparation dans les sables du désert marocain pour être au top niveau. Ils seront toutefois concurrencés par l’équipe française Terres d’Aventure constituée de Julien Chorier, Erik Clavery et Robert Mérile, troisième de la précédente édition, qui ambitionnent de ravir des places sur le podium.

    A signaler que Lionel Habasque, PDG de Terres d’Aventure, partenaire du Marathon des sables, qui a participé pour la première fois à l’épreuve il y a 8 ans, sera de retour sur cette 34e édition, avec la plus grande équipe jamais constituée sur le MDS avec 40 concurrents. Terres d’Aventure s’est également engagée à apporter sa contribution à l’aspect écologique du Marathon des sables en participant au financement de la compensation carbone de l’événement pour avoir un bilan quasi neutre.

    D’autres équipes marocaines entendent aussi jouer les premiers rôles dans ce 34e Marathon des sables comme l’équipe OCP composée de Hammou Moudouji, un coureur marocain confirmé, et Hicham Moukrim, salarié du groupe phosphatier, qui feront partager tous les jours leur aventure aux salariés de l’OCP à travers leurs photos et vidéos.

    marathon_des_sables_2_084.jpg

    Épaulés par leurs compagnons de route et par tout le staff de l’organisation, les athlètes devront se surpasser et aller chercher le petit quelque chose qui leur permettra d’aller au bout de leur défi (Ph. MDS-3)

    Lors de cette nouvelle édition de cette course légendaire, les femmes veulent aussi se distinguer avec plus de 200 participantes au départ dont la Marocaine Aziza Raji qui effectue son grand retour sur le MDS. Chaque année, les femmes devancent les hommes dans le pourcentage Finisher de l’épreuve.

    Chaque jour, des millions de personnes à travers le monde pourront ainsi assister à leurs exploits grâce à une couverture médiatique inédite assurée par les chaînes marocaines Al Oula, 2M et Medi1TV ainsi que TV5 Monde et la chaîne du sport extrême Trek, sans oublier la presse écrite et les radios marocaines et internationales.

    Enfin, il faut aussi rappeler que cette 34e édition est également basée sur les valeurs qui ont toujours animé le Marathon des sables: la solidarité et la bienveillance. Cette année sera d’ailleurs marquée par l’inauguration d’un nouveau centre sportif à Isfoutalil pour les enfants de Ouarzazate, réalisé par l’association Solidarité Marathon des sables, avec l’aide de donateurs.

    La générosité, la solidarité et le dépassement de soi restent ainsi les valeurs essentielles de ce Marathon des sables, qui fait désormais partie du patrimoine immatériel du Maroc.

    Karim DRONET

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc