×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
De bonnes sources

Les secrets du Parlement: Que dit vraiment la Constitution?

Par L'Economiste | Edition N°:5470 Le 11/03/2019 | Partager

Contrairement à une erreur très répandue (et aussi très entretenue), le secret des séances des Chambres ne peut que très rarement exister. Il faut une procédure exceptionnelle de crise: demande du chef de gouvernement ou demande d’au moins un tiers des membres. La publicité au sens juridique est donc la règle. Sans compter la publication obligatoire des débats.
Quant aux séances des commissions, certes la 1re ligne de l’alinéa 3 fixe le secret, mais dès la 2e ligne, le Constituant ouvre les séances au public, en invoquant le choix des élus. Ce choix  doit être fixé par le règlement intérieur.
La Chambre des représentants élus au suffrage universel, présidée par El Malki (USFP), ouvre relativement facilement les séances de commission, dans l’intérêt de la bonne information des citoyens. Ce point et cette pratique sont tout à fait conformes à l’esprit de la Constitution.
Inversement, la Chambre des Conseillers élus au suffrage indirect, présidée par Benchamach (PAM), (qui n’a donc pas la même légitimité que la première Chambre) y est totalement opposée, y compris pour des sujets aussi sensibles que la retraite des fonctionnaires où des centaines de milliers de personnes sont concernées.
Rappelons que l’ouverture était la règle non écrite du fonctionnement des deux Chambres jusque et y compris au mandat de Abbas El Fassi (Istiqlal, Premier ministre de 2007 à 2011).
Voici la photocopie de l’article 68 de la Constitution de 2011:

article_68.jpg

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc