×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Interconnexion électrique: Le Maroc payera 140 millions d’euros à l’Espagne

    Par Nadia DREF | Edition N°:5460 Le 25/02/2019 | Partager
    Le coût des travaux de la 3e ligne estimé à 150 millions d’euros
    Le transport de 700 MW opérationnel avant 2026

    Après beaucoup de retard, les contours de la 3e ligne d’interconnexion électrique avec l’Espagne se précisent finalement. Le coup d’accélérateur a été donné après la signature d’un nouvel accord en marge de la visite du Roi d’Espagne au Maroc.

    La compagnie d’électricité espagnole, Red Electrica, vient de dévoiler le détail de ce nouveau deal. La mise en place de la troisième interconnexion électrique avec l’Espagne est prévue avant 2026. Ce projet coûtera 150 millions d’euros, soit près de 1,6 milliard de DH.

    Une enveloppe financée à parts égales par les compagnies d’électricité des deux pays (Onee et Red Electrica de España). Selon les prévisions de la compagnie ibérique, cette nouvelle ligne devrait rapporter jusqu’à 140 millions euros à l’Espagne, soit l’équivalent de 1,5 milliard de DH. Les deux opérateurs entameront bientôt les travaux. 

    Le Maroc importe déjà 17% de ses besoins en électricité à partir de l’Espagne. La troisième ligne permettra de répondre à la demande énergétique et surtout électrique qui croît chaque année de 5%. La construction d’une troisième ligne d’interconnexion électrique entre le Maroc et l’Espagne permettra une intégration des énergies renouvelables, principalement le photovoltaïque dans le système électrique européen.

    Une déclaration conjointe de la feuille de route pour le développement d’un marché d’électricité durable entre l’Allemagne, la France, le Portugal, l’Espagne et le Maroc a été signée en décembre 2018. Il s'agit là d'un pas vers le nouveau modèle d'économie sobre en carbone que l'UE vise à atteindre d'ici 2050.

    Le Maroc ambitionne de développer davantage sa coopération énergétique avec l’Espagne. D'ailleurs la tutelle de l'Energie avait appelé à la création d’un cadre favorable pour des joint-ventures entre les entreprises des deux rives. Elle a également insisté sur la création de partenariats privés-privés pour répondre à la demande croissante en énergie au Maroc et en Espagne.

    Intégration régionale des marchés énergétiques

    Le Maroc est le seul pays qui dispose d’une interconnexion sous-marine reliant les continents européen et africain. La première interconnexion entre le Maroc et l’Espagne a été mise en service en 1998. Cette ligne sous-marine s’étend sur 28 km. Elle a une capacité technique de 700 MW. Une autre ligne de 31,3 km de long a également été inaugurée en 2016.
    Le Royaume est également interconnecté avec l’Algérie, via une capacité d’échange de 1.200 MW. Et ce n’est pas fini. Le Maroc poursuit son rôle dans l’accélération de l’intégration régionale des marchés énergétiques. Un projet de réalisation d’une ligne d’interconnexion électrique avec le Portugal d’une capacité de 1000 MW est déjà lancé. L’étude de faisabilité pour sa réalisation est en cours. Une interconnexion avec les pays subsahariens via la Mauritanie est en cours de réflexion, précise la tutelle. Les tronçons Dakhla-Laâyoune sont en cours de développement. Le programme de connexion au réseau national d’électricité de la ville de Dakhla, faisant partie intégrante du PDR de la région, a démarré au cours du 3e trimestre 2017. Le seul tronçon qui restera à réaliser, après la conclusion d’un accord entre le Maroc et la Mauritanie, portera sur l’interconnexion entre Nouadhibou et Dakhla sur une distance d’environ 350 km.

    N.D.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc