×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Aviation civile: Une académie opérationnelle à Benslimane

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5354 Le 20/09/2018 | Partager
    La filiale jordanienne formera des pilotes et des techniciens en maintenance aéronautique
    Un investissement de 6 millions de dollars

    La Morocco Aviation Private Academy (MAPA) vient d’ouvrir ses portes le mardi 18 septembre à l’aéroport de Benslimane. La cérémonie d’inauguration du centre de formation s’est déroulée en présence de Saâdeddine El Othmani, chef de gouvernement, l’ambassadeur de Jordanie et 6 ambassadeurs de pays africains.

    MAPA démarre cette rentrée avec 78 stagiaires de CFPNT Academy de Benslimane, filiale du groupe CFPNC, acquis par l’académie aérienne royale jordanienne (RJAA). Fruit d’un partenariat maroco-jordanien, l’académie, constituée en juin 2016, a nécessité un investissement 100% jordanien d’environ 6 millions de dollars.

    Le gouvernement apportera le soutien nécessaire pour aider l’académie à accomplir sa mission, en ce sens que ce projet est en harmonie avec le plan d’accélération industrielle qui accorde une place centrale à l’automobile et à l’aéronautique, a promis Saâdeddine El Othmani. Et d’ajouter: «Le projet est à même de répondre aux besoins grandissants dans le domaine du transport aérien aux plans national, arabe et africain», a-t-il souligné.

    «MAPA peut être une solution à la crise actuelle de formation des pilotes à la RAM. Nous pouvons trouver ensemble des formules qui assurent les acteurs concernés que les formations que nous dispensons sont de qualité. Nous sommes ouverts et avons entamé des discussions indirectes. Nous sommes disposés à établir des partenariats, voire un droit de regard. Ils peuvent venir auditer, contrôler ou participer à la formation», explique capitaine Driss Rhazi, directeur général adjoint du Morocco Aviation Private Academy, ancien instructeur chez Royal Air Maroc.

    Le sous-effectif au sein de la RAM se creuse depuis 2011 en partie à cause de la fermeture de l’Ecole nationale des pilotes de ligne. Selon les dirigeants de l’AMPL, la compagnie nationale a besoin de 86 pilotes. La crise a favorisé les annulations de vols observés pendant l’été.

    Pour suivre une formation de pilote à MAPA, il faudra débourser 750.000 DH, contre 1,3 million de DH à l’Ecole nationale de l’aviation civile en France (ENAC). Celle des mécaniciens coûte 175.000 DH (selon l’agrément marocain) et aux alentours de 240.000 DH pour la certification européenne (EASA).

    L’académie forme sur un cursus de 2 ans et 6 mois de stage pratique des techniciens de la maintenance aéronautique et en 2 ans les pilotes de ligne. L’obtention de l’agrément européen EASA pour les techniciens de la maintenance aéronautique est en cours. Ce qui élargira davantage les perspectives des lauréats. MAPA ambitionne d’attirer annuellement quelque 300 étudiants, essentiellement des pays arabes et africains.

    Simulateur, ateliers de maintenance

    L’académie, en tant que société, a été constituée en juin 2016. Mais son installation a mis du temps. Pour s’implanter, elle a acquis CFPNT Academy de Benslimane, une ancienne académie privée. Celle-ci avait à son actif 8 avions écoles (6 Diamond DA40 et 2 Diamond DA42), un simulateur de vol, des ateliers de maintenance…

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc