×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Oasis Festival Marrakech affiche complet

    Par Stéphanie JACOB | Edition N°:5350 Le 14/09/2018 | Partager
    Début des festivités ce vendredi 14 septembre au Fellah Hôtel
    57 nationalités rassemblées pour 68 artistes à l’affiche
    L’art contemporain africain et marocain en nouveauté 2018
    oasis-festival-marrakech-050.jpg

    L’événement attire les grands noms de la scène électro internationale. La légende de la house de Chicago, Boo Williams, Cinthie, Hot Since 82, Joy Orbison, rRoxymore (live), Sasha  et Unes viennent parfaire un plateau déjà impressionnant (Source: Oasis Festival)

    Tous les artistes sont annoncés, et tous les billets sont vendus. L’Oasis Festival démarre ce vendredi 14, et se poursuit jusqu’au 16 septembre au Fellah Hôtel de Marrakech. Cette année, ils sont 1.000 festivaliers de plus que l’édition précédente, soit 5.000 personnes attendues.

    «Avec une telle affluence, multipliée d’année en année, nous avons dû revenir au Fellah, un site plus grand que The Source qui a accueilli les dernières éditions», explique le cofondateur de l’Oasis Festival, Youssef Bouabid.

    Il faut dire que l’événement attire les grands noms de la scène électro internationale. La légende de la house de Chicago, Boo Williams, Cinthie, Hot Since 82, Joy Orbison, rRoxymore (live), Sasha, à la fois star des platines et boss du label Last Night on Earth, et Unes viennent parfaire un plateau déjà impressionnant entre Avalon Emerson, Ben Klock, Carl Cox, DJ Koze, Honey Dijon, Jessy Lanza, Mount Kimbie, Peggy Gou ou The Black Madonna. Ils sont 68 artistes à l’affiche.

    Sous les couleurs nationales, Amine K est de la partie, ainsi que les meilleurs espoirs de la scène électronique marocaine, Unes, Kali G., Pandi Fassi et LasriZ.

    «L’Oasis est avant tout un festival pour les Marocains, heureux d’accueillir chez eux les meilleurs artistes étrangers», continue Bouabid. En effet, l’objectif est d’être le plus inclusif possible pour l’économie locale.

    «Tous nos prestataires sont nationaux, les stands de restauration sont tous tenus par des enseignes de Marrakech. Idem pour les décors. Une dizaine d’hôtels affichent complet grâce au festival. Nous voulons vraiment que la ville en profite», insiste le cofondateur. Même du côté des autorités, «tout est fait pour nous accompagner dans les meilleures conditions possibles. La ville a bien conscience de ce que peut apporter un tel événement en pleine basse saison».

    Au total, 57 nationalités sont rassemblées, avec une proportion égale entre nationaux et étrangers. Pour encadrer tout ce beau monde, pas moins de 450 agents sont mobilisés. L’idée pour cette nouvelle édition 2018 était de s’ouvrir à la culture au sens large.

    Dans ce cadre, le Musée d’art contemporain africain Al Maaden (MACAAL) et le nouvel espace «Welcome to the Kingdom», réalisé par Amine Bendriouich, vont y présenter les nouvelles avant-gardes locales en matière de design, de musique, d’art et de culture.

    Enfin, pour faire baisser la pression des décibels, les festivaliers sont invités à découvrir le tout nouveau spa du site, et à participer aux sessions quotidiennes de yoga et de méditation. De quoi enrichir cette expérience festivalière très attendue de la rentrée.o
    S. J.

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc