Entreprises

TangerMed: Conteneurs en hausse, passagers en baisse

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5312 Le 11/07/2018 | Partager
Le transport conteneurs se bonifie de 7% dopé par la reprise du commerce international
La branche voyageurs perd 13%, un accident de parcours dû à la faiblesse de la flotte
tangermed_conteneurs.jpg
Le trafic passagers a enregistré une baisse senible, expliquée par la faiblesse de la capacité de transport (Ph. Adam)

Les chiffres confirment la bonne santé du port TangerMed. Le complexe portuaire a bouclé le premier semestre de l’année en cours avec une croissance de 7% pour le trafic conteneurs en atteignant 1,67 million d’unités EVP (équivalent vingt pieds, conteneur standard de référence), selon des chiffres issus de l’Autorité portuaire TangerMed, TMPA. Ce taux ne reflète pas le potentiel réel du port qui est arrivé à la quasi-saturation il y a quelques années. Ce potentiel ne sera libéré, selon des responsables de l’Autorité, qu’avec l’entrée en service de l’extension TangerMed II qui apportera un surplus de capacité.
Le trafic véhicules est lui aussi un autre secteur sur lequel TangerMed ne manque pas de tonus. Au total, plus de 252.000 véhicules ont été manutentionnés sur les deux terminaux à véhicules du port tangérois, soit une croissance de 18% par rapport au premier semestre 2017. Le plus gros de l’effort est sur le compte de Renault qui a exporté un plus de 160.000 véhicules produits par l’usine Renault de Tanger par ce terminal. Le deuxième semestre promet d’être aussi animé puisque le fabricant français de voitures prévoit de dépasser la barre des 340.000 véhicules produits. L’entrée en service de l’usine du groupe PSA à Kenitra, dont la production transitera elle aussi par TangerMed, boostera à son tour les volumes de ce terminal qui dispose actuellement d’une capacité d’un million de véhicules par an.
Le transport TIR affiche, pour sa part, une aussi bonne forme. Lors de ce premier semestre, il a enregistré le passage de 185.000 unités, soit une croissance de 14%. Le développement des exportations mais aussi celui des importations, biens de consommation et intrants industriels pour l’automobile en particulier expliquent cette augmentation des flux. 
Par contre, en matière de transport de passagers, le port affiche une baisse notable avec un total de 734.000 passagers qui ont transité par le port durant le premier semestre 2018. Soit une progression négative de 13% par rapport à la même période de 2017. Le trafic est impacté, selon TMPA, par la faiblesse de la flotte et de la capacité de transport qui ont réduit de manière notable les flux. A titre d’exemple, le port a enregistré, durant les six premiers mois de l’année, une moyenne de 17 rotations quotidiennes, alors que sa capacité est trois fois supérieure. 
Il est à noter que l’opération Marhaba, démarrée le 5 juin dernier, permettra de rattraper le retard. Selon les prévisions, le gros du flux sera enregistré au cours du mois d’août dont les derniers jours coïncideront avec la fête du mouton. 
Plusieurs bateaux sont venus renforcer la capacité de transport lors des dernières semaines, ce qui a permis d’atteindre les 40.000 places de transport par jour.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc