×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

31e Sommet de l’UA: De grands dossiers débattus à Nouakchott

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5304 Le 29/06/2018 | Partager
Sahara, corruption, Zlec, réforme… figurent au menu
Des enjeux pour le Maroc

Nouakchott se prépare à accueillir le 31e Sommet de l’Union africaine prévu les 1er et 2 juillet 2018. Le Maroc, qui vient de réintégrer l’Union africaine, y sera hautement représenté. Le Sommet a été précédé par des réunions préparatoires qui ont été consacrées notamment à l’examen du projet du budget de l’Union pour l’année 2019 avant de le soumettre à la réunion du Conseil exécutif.

Lors du Sommet, les chefs d’Etat se pencheront sur plusieurs sujets dont la mise en place de l’accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC), la corruption, le G5 Sahel... Outre la poursuite de la réforme de l’Union africaine, le dossier du Sahara figure aussi au menu.  Ce sont autant de projets qui pourraient avoir des répercussions positives sur l’avenir du continent.

Le président français Emmanuel Macron devra participer au Sommet, avant une visite au Nigeria marquée par une soirée au rythme de l’afrobeat, a indiqué la présidence française. Macron est attendu lundi 2 juillet à la mi-journée à Nouakchott pour déjeuner avec les dirigeants réunis pour le 31e Sommet de l’UA.

Il fera ensuite le point sur la montée en puissance de la force G5-Sahel, en cours de déploiement pour lutter contre les groupes islamistes radicaux, avec ses homologues des cinq pays concernés (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad).

Macron sera reçu par son homologue mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz alors que Paris et Nouakchott ont développé une coopération sur les enjeux de sécurité dans la région. Le chef de l’Etat français, qui a fait de la stabilisation du Sahel l’une des priorités de sa politique étrangère, s’est déjà rendu au Mali, Niger et Burkina Faso.

Dans la capitale économique nigériane, Emmanuel Macron rencontrera de jeunes entrepreneurs et ouvrira le 1er forum franco-nigérian. Et ce, avec l’ambition de doper les échanges bilatéraux encore limités, marqués surtout par la présence de Total dans l’exploitation pétrolière. Présente à Nouakchott, une délégation marocaine participe déjà à la réunion du Comité des quinze ministres des Finances de l’Union africaine

. Elle a souligné l’importance de «l’émergence d’une nouvelle vision qui place le citoyen africain au centre de l’agenda de l’institution panafricaine». Une perspective qui s’inscrit dans la vision royale, laquelle propose le lancement d’une réflexion sur la création d’un «fonds de l’Union africaine dédié aux projets du citoyen africain».

Le Maroc, rappelle-t-on, est parmi les cinq premiers contributeurs dans le budget de l’Union africaine avec près de 10%.

Bonne gouvernance

Devant la 36e session du Comité des représentants permanents de l’Union africaine (Corep), le Maroc avait plaidé pour le renforcement de la bonne gouvernance au sein de l’UA. Les discussions ont porté aussi sur la thématique de la lutte contre la corruption. Le continent africain perd au minimum 50 milliards de dollars par an du fait des flux financiers illicites. Selon des responsables onusiens, la corruption affecte environ 70% des marchés publics en Afrique et gonfle le coût des contrats de 20 à 30%. Aussi, sans les flux financier illicites, les stocks de capital du continent aurait augmenté d’environ 60% et le PIB par habitant de 15%.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc