Impact Journalism Day

Une application contre la démence

Par L'Economiste | Edition N°:5294 Le 14/06/2018 | Partager

 

une_application_contre_la_demence.jpg

Source: Eye Move

«Testez votre cerveau en 5 minutes». Voilà ce que propose Eyemove, une application créée il y a moins de deux ans par un jeune ingénieur russe, Mikhaïl Iantchnikov. Elle permet de détecter, via l’évaluation de mouvements oculaires, certaines maladies neurodégénératives telles qu’Alzheimer et Parkinson.

«Pour la première fois, il est possible de décoder l’état neurologique d’une personne sans la soumettre à des tests longs et difficiles», s’enthousiasme Laurent Itti, chercheur à l’université de Californie du Sud (USC), aux Etats-Unis.

La démence – synonyme de neuro dégénérescence en médecine –, touche actuellement 50 millions de personnes. Mais ces maladies pâtissent d’un faible taux de prise en charge, dû à un défaut de diagnostic. C’est ce problème que vise à résoudre le test Eyemove qui n’entraîne aucune douleur physique, s’effectue à domicile et permet de détecter les maladies neurodégénératives à un stade précoce, ralentissant leur développement.

Cependant, la jeune start-up se trouve confrontée à de nombreux blocages en Russie, où la médecine est particulièrement conservatrice et voit d’un mauvais œil l’intrusion des nouvelles technologies. «En Russie, le monde médical s’est barricadé. Si je n’ai pas réussi à briser ce mur d’ici au mois de juin, je partirai à l’étranger», déplore Iantchnikov.

Elsa Regnier

le_courrier_de_russie_ijd.jpg
 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc