Courrier des Lecteurs

Courrier des Lecteurs

Par L'Economiste | Edition N°:5279 Le 24/05/2018 | Partager
cari_cl_079.jpg

Pays émergents: Le Maroc encore loin de rejoindre le cercle

Il y a encore du chemin à parcourir pour que le Maroc rejoigne le cercle des pays émergents. Dans son second examen multidimensionnel du pays, l’OCDE conseille de renforcer la compétitivité des entreprises industrielles et de rehausser le niveau de formation de la population. Nos lecteurs proposent également leurs solutions… (cf. notre édition du 14/05/2018)
 
■ Un manque d’efforts de la part de nos responsables
Vous pensez vraiment que c’est le peuple qui ne veut pas «bien former ses enfants dans l’éducation et la science»? J’ai toujours vu des parents pauvres faire tout ce qu’ils pouvaient pour que leurs enfants soient scolarisés… Cependant, avec leurs faibles moyens, ils n’étaient pas en mesure d’offrir à ces derniers de bonnes conditions pour faire des études. C’est au gouvernement de trouver les moyens pour que les enfants des familles pauvres puissent suivre une formation de niveau correct, avec des enseignants de qualité et un environnement adéquat pour suivre des études. Ces conditions ne sont pas toujours remplies, ce qui peut expliquer le taux très élevé de l’échec scolaire.
Sedrati

■ Les pôles enseignement et santé pointés du doigt
Le Maroc ne pourra pas accéder à un plus haut niveau de développement s’il n’agit pas directement sur les socles de la société. Je parle bien évidemment de la santé et de l’éducation! Je n’apprends rien à personne en affirmant que nos hôpitaux courent au désastre et offrent une expérience que je ne conseille à personne de vivre si l’on souhaite se faire soigner! Quant à nos écoles publiques, ces dernières souffrent d’un manque flagrant de moyens matériels et d’enseignants de qualité. A ces défaillances de taille, il faudra également rajouter l’insécurité, qui porte atteinte au tourisme et à notre image à l’international.
O.L.
■ Restons optimistes!
Le Maroc pays émergent? Difficile à dire. En dépit d’une croissance de 4%, on déplore toujours un taux de pauvreté élevé, une alphabétisation insuffisante et de grandes disparités entre villes et campagnes. Malgré tout, on peut se montrer optimistes: entre un potentiel accord de pêche ou agricole avec l’Union européenne, l’adhésion à la Cedeao, ou encore le récent rapprochement avec l’Asie, le Maroc a toutes les cartes en main pour véritablement passer un cap et accéder à ce cercle très fermé.
K.L.

                                                             

Nos réactions

■ Produits alimentaires: Attention aux conditions de stockage
L’affichage des prix des produits alimentaires est une excellente initiative en soi et les marchands concernés devraient être félicités pour leur transparence. Cependant, la grande majorité des épiceries vendent des produits laitiers et commettent l’erreur d’éteindre leur frigo toute la nuit. Il suffit de faire un tour à Derb Ghalef, où jus de fruits, fromages et autres denrées alimentaires bronzent littéralement au soleil.
Où va l’argent des pénalités au juste? De plus, pourquoi ne pas tenter de résoudre une fois pour toutes ce problème général en revoyant les conditions de conservation des produits alimentaires. Ce qui nous éviterait d’empoisonner les citoyens marocains! Sensibilisons dans ce sens à travers la télévision au lieu de nous abrutir avec des émissions nocives…
Karim

■ Secteur de la santé: Il reste encore beaucoup à faire!
Même si l’Etat a adopté cette politique de Ramed, il y a des citoyens qui n’arrivent pas à en bénéficier. Les personnes concernées ne font tout simplement pas leurs devoirs comme il faut. Plusieurs patients sont marginalisés et d’autres perdent sans même prendre la peine de revenir aux hôpitaux. Quant aux médecins et aux infirmières, leur professionnalisme laisse à désirer! Plus globalement, le secteur de la santé demeure actuellement particulièrement marginalisé et difficile d’accès! Pour être plus perspicace et réaliste, le plan de réforme du ministère doit être basé sur des études concrètes et sur des enquêtes de satisfaction en pourcentages.
Touria

                                                             

… Et d’autres réactions!

■ Thyroïde: Le stock de Dimazol réapprovisionné
Sur Agadir, nous sommes restés de longs mois sans ce précieux médicament destiné aux patients souffrant de la thyroïde. Etant le seul produit sur le marché, il est inadmissible qu’il disparaisse durant tout ce temps. Un problème de gestion qui ne surprend pas venant d’un pays comme le Maroc.
Viaud

■ Elève tabassée par un enseignant à Khouribga: Une charte s’impose
Le cas de l’élève tabassée par un professeur à Khouribga est juste honteux. Cet acte relève d’un manque flagrant de respect de la part de l’enseignant concerné. Par ailleurs, nos lycées manquent cruellement de la présence et de l’application d’une charte de déontologie digne de ce nom. Celle-ci doit être contrôlée par les autorités chargées de faire appliquer l’ordre au sein des établissements scolaires, allant du simple code vestimentaire au respect mutuel.
Simo

saisie_de_psychotropes_079.jpg

■ Saisie de psychotropes à TangerMed: Il faut sensibiliser!
Les Marocains doivent  être informés de l’origine de ces psychotropes et de leur destination. Car c’est par un souci de transparence et d’information que l’on avancera tous ensemble sur ce créneau. Le narcotrafic doit avoir un visage et mérite une définition de ses contours et de son objectif afin que nous luttions efficacement contre sa propagation.
El Asri

 

■ Anciens résistants: Une pension toujours insuffisante!
Même une personne seule ne peut vivre avec 1.564 DH par mois! Le bénéficiaire d’une pension d’anciens résistants est, par principe, âgé et, par conséquent, plus exposé à des maladies qu’il doit impérativement soigner. L’AMO et le Ramed sont de bons slogans politiques, mais dans les faits, c’est tout autre!  Pour ces vieux il serait très utile de leur permettre de se faire soigner gratuitement en rendant prioritaire leur accès lorsqu’ils s’adressent aux hôpitaux marocains.
BS

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc