×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 205.794 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 264.541 articles (chiffres relevés le 5/6 sur google analytics)
Entreprises

Se former dans le code informatique, c’est un job à la clé!

Par Stéphanie JACOB | Edition N°:5258 Le 24/04/2018 | Partager
La 1re promotion Web4jobs à Marrakech décroche des CDI à la pelle
Collectivités territoriales, jeunes diplômés chômeurs et recruteurs, un PPP innovant
Ce projet repêche les lauréats des filières qui ne recrutent pas
job-marrakech-058.jpg

Sur les 18 étudiants lauréats de grandes écoles, choisis pour ce projet pilote, 13 viennent de signer leur premier CDI, majoritairement chez Capgemini Maroc, comme Ibtissam, aux côtés d’Ahmed Akhchichine, président de la région Marrakech-Safi

Un constat. La rupture digitale ramène un certain désordre et impose une forte pression sur le monde du travail. La formation professionnelle est tourmentée entre des métiers condamnés à disparaître et les métiers de demain, qui ne sont pas encore connus. Du coup, il faut tester de nouveaux modèles.

C’est ce que fait l’organisation Web4jobs, qui vient de livrer sa première promotion, dans le cadre d’un partenariat public-privé innovant avec la collectivité territoriale de Marrakech. L’objectif étant la reconversion des diplômés chômeurs dans le code informatique. Pendant 3 mois, ces jeunes, qui ont tous un background d’ingénieur bac+5 et traînent plus d’un an de chômage derrière eux, ont suivi une formation complète en programmation, animée par de véritables experts de l’entreprise.

Sur les 18 étudiants lauréats de grandes écoles, choisis pour ce projet pilote, 13 viennent de signer leur premier CDI, majoritairement chez Capgemini Maroc, et 2 partent en stage de pré-embauche. Cette première réussite et les enseignements tirés du pilote motivent le déploiement de ce modèle pédagogique à fort impact social.

L’opération entend donc se poursuivre dans des villes comme Laâyoune ou Oujda. Elle souhaite aussi se démocratiser au bac+3 notamment et à d’autres secteurs comme l’agriculture, les énergies renouvelables, le service à la personne ou l’art et la culture.

Cette formation est une manière de contrer le départ massif des jeunes informaticiens marocains vers l’Europe, où la demande est forte dans le codage informatique. Concernant les ressources humaines qualifiées dans le numérique, le Maroc accumule encore des retards. Seuls 3.000 ingénieurs et techniciens en TI sont formés chaque année.

Pourtant, l’enjeu pour le pays dans ce secteur est non seulement de pérenniser les avancées déjà réalisées, mais surtout de permettre l’insertion du Maroc dans l’économie mondiale du savoir, via une intégration amplifiée et largement diffusée des TI au niveau de tous les acteurs de la société: État, administrations, entreprises et citoyens.

Le modèle Web4jobs veut donc suivre le rythme des innovations en abaissant les barrières à l’entrée et en repensant les systèmes de formation. Car, actuellement, sur à peu près 3/4 d’une classe d’âge amenée jusqu’au bac au Maroc, la moitié ne termine pas ses études supérieures ou ne trouve pas d’emploi. Des chiffres qui se dégradent encore pour les populations vivant dans des quartiers populaires ou dans des zones rurales.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc