×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique

    Chambre des représentants: Le nouveau règlement opérationnel

    Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5144 Le 09/11/2017 | Partager
    Il prévoit des mécanismes pour interagir avec les motions de législation
    Nouvelle méthodologie pour l’évaluation des politiques publiques
    chambre-des-representants-044.gif

    Le nouveau règlement intérieur de la Chambre des représentants a remis sur la table le projet de chaîne parlementaire, annoncé à plusieurs reprises sans qu’il aboutisse (Ph. Bziouat)

    La Chambre des représentants a finalisé le processus de sa mise en conformité avec les dispositions de la Constitution de 2011. Le nouveau règlement intérieur, approuvé la semaine dernière par le Conseil constitutionnel, est entré en vigueur. Il introduit une série de nouveautés, à même de donner un coup de fouet à l’action parlementaire.

    L’une des principales dispositions du nouveau règlement intérieur concerne la mise en marche des mécanismes de la démocratie participative. Ce texte prévoit les modalités d’interaction avec les pétitions et les motions de législation soumises par les citoyens ou les ONG.

    Au niveau du contrôle du gouvernement, de nouvelles mesures sont prévues pour muscler le dispositif de reddition des comptes. Cela concerne particulièrement la mise en place d’un mécanisme de suivi des engagements des Ministres lors des séances des questions orales.

    Du côté du gouvernement, les Conseillers parlementaires des Ministres sont chargés de faire le suivi de ces engagements (cf. www.leconomiste.com). L’évaluation des politiques publiques sera menée désormais selon une nouvelle méthodologie, conforme aux standards internationaux, fait-on savoir.

    Le nouveau règlement intérieur vise également à renforcer la coordination entre les deux Chambres du Parlement. L’idée est d’éviter les chevauchements et les double emplois. Cette logique de complémentarité concerne la relation de la première Chambre avec les autres instances constitutionnelles, dont la Cour des comptes, le CNDH… Parallèlement, deux nouvelles structures seront bientôt créées, en vertu de ce nouveau texte. Il s’agit d’abord de la chaîne parlementaire, annoncée à plusieurs reprises, sans que ce projet aboutisse. A cela s’ajoute un Centre parlementaire des études.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc