×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Impact Journalism Day

    Récolter des fonds grâce à des clics

    Par Sahar ARABY | Edition N°:5052 Le 23/06/2017 | Partager
    recolte-fond-p-iii-052.jpg

    La start-up a collaboré avec de nombreux organismes de bienfaisance afin d’améliorer le rôle de la communauté dans les villes et les villages les plus pauvres. Une de ces campagnes a fourni des aliments et des couvertures à plus de 7.000 familles (Ph. Vinciane Jaquet)

    La start-up égyptienne Bassita a lancé Clickfunding, une technologie permettant à différents acteurs de travailler ensemble pour financer et réaliser une cause commune.

    Dans de nombreuses régions, tout particulièrement dans les villages défavorisés de la Haute-Égypte, les Egyptiens ont été privés de ressources en eau depuis de longues années. Ils sont souvent forcés d’en acheter à des vendeurs ambulants qui sillonnent les zones souffrant de pénurie.
    Dans le but de résoudre cette crise, des jeunes bénévoles de la start-up «Bassita» (qui signifie «simple») ont lancé une initiative pour permettre de récolter des fonds grâce aux clics des utilisateurs des réseaux sociaux.
    Ce projet repose sur la tendance des Egyptiens à participer à des entreprises de bienfaisance et sur le  temps important qu’ils passent à surfer sur les réseaux sociaux.
    «Bassita» collabore avec des organisations à but non lucratif afin de créer une vidéo promotionnelle sur les œuvres de bienfaisance qu’elles souhaitent effectuer dans une région donnée ou pour des personnes qui ont besoin de dons afin d’améliorer leurs conditions de vie, leur santé ou leur éducation. Les vidéos sont présentées gracieusement par des célébrités qui parrainent le projet dans le but d’attirer l’attention d’un public plus large.
    Une fois que «Bassita» s’est mise d’accord avec les sponsors et les donateurs de ces organismes de bienfaisance sur le prix à payer pour un certain nombre de clics par utilisateur, la vidéo est publiée sur les réseaux sociaux.
    Chaque action d’un utilisateur sur la vidéo marque un point jusqu’à ce que le nombre d’interactions visé soit atteint. L’équipe de «Bassita» appelle ce processus le «clickfunding» (financement par le «clic»). «Bassita» a participé avec succès à une campagne conjointe avec l’Unicef pour fournir de l’eau courante à 1.000 maisons dans le sud de l’Egypte.

    Sahar ARABY

    al-masry.jpg

     

     

    ijd-logos.jpg

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc