×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Interdiction des camions de plus de 20 ans: La mesure suscite la grogne des transporteurs

    Par Hassan EL ARIF | Edition N°:4970 Le 28/02/2017 | Partager
    La Fédération s’oppose aux conditions du programme de renouvellement du parc
    Elle veut également une révision du montant de la subvention
    camions_interdiction_070.jpg

    En plus de la subvention pour l’achat d’un véhicule neuf, les transporteurs de marchandises pour compte d’autrui peuvent bénéficier d’une prime à la casse dont le montant varie entre 115.000 et 165.000 dirhams en fonction de la catégorie du véhicule et de son âge

    Les transporteurs de marchandises s’insurgent contre le projet du ministère de tutelle d’interdire les camions de plus de 20 ans (Voir L’Economiste n° 4961 du 15/02/2017). Le projet d’arrêté avait été élaboré après la signature d’un contrat de performance avec le Groupement du poids lourd et de la carrosserie (GPLC) dans le cadre du plan d’accélération industrielle. Le texte n’a pas encore été publié au Bulletin officiel, mais il suscite déjà la controverse.

    La Fédération marocaine du transport routier aux ports (CGEM) émet des réserves. «Cette mesure intervient alors que les opérateurs traversent une conjoncture difficile. Ils ne sont pas contre le renouvellement du parc de camions, mais demandent à négocier avec le gouvernement les conditions dans lesquelles s’effectuera l’interdiction des camions de plus de 20 ans», souligne Mohamed Riahi, président de la Fédération.

    La sortie des transporteurs de marchandises a été déclenchée par l’appel à manifestation d’intérêt lancé par le ministère du Transport pour la sélection de démolisseurs de camions dans les 12 régions du Royaume. Le cahier des charges rappelle que ces opérateurs seront sélectionnés dans le cadre du programme de renouvellement du parc de camions. Or, cette opération qui devait prendre fin en 2016 n’a jamais atteint sa vitesse de croisière. Selon les derniers chiffres officiels, un peu plus de 800 dossiers ont été déposés. La mesure, qui cible environ 55.000 camions, est dotée de 330 millions de dirhams par an. Soit 990 millions de dirhams au total.

    Le programme, dans sa version 2014-2016, a connu quelques améliorations. Ainsi, le montant de la subvention pour le renouvellement de camion a été augmenté de 15.000 à 65.000 dirhams selon la catégorie du véhicule. Les opérateurs peuvent bénéficier de trois primes à la fois (3 véhicules à démolir pour l’achat d’un). Une prime à la casse a été instituée pour les camions d’au moins 15 tonnes.
    Toutefois, ce programme est aujourd’hui à l’arrêt en attendant de statuer sur le projet d’arrêté sur l’interdiction des camions de plus de 20 ans. Le budget doit être pris en charge par le Service de l’Etat géré de manière autonome (Segma) intitulé Direction des transports routiers et de la sécurité routière dépendant du ministère du Transport.

    Le montant de la subvention varie entre 90.000 et 210.000 dirhams selon la catégorie (camion, remorque porte-container…) et l’âge du véhicule (entre 15 et 20 ans et plus de 20 ans). «Le montant de la prime n’est pas suffisant pour permettre l’acquisition de nouveaux véhicules. Si le gouvernement souhaite encourager le renouvellement du parc de camions, il doit revoir le niveau de l’aide et supprimer la TVA comme c’est le cas des chauffeurs de taxi et la location de voitures», suggère Abderrahim Chennaoui, directeur de la Fédération.
    Le programme de renouvellement de camions en est à sa troisième édition. Entre 2008 et 2013, 1.374 nouveaux véhicules ont été acquis grâce à la prime pour un coût global de 144,4 millions de dirhams.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc