×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Intelligence relationnelle: Managez par empathie

    Par Karim Agoumi | Edition N°:4965 Le 21/02/2017 | Partager
    Une démarche qui consiste à adopter la meilleure façon de communiquer avec ses salariés
    Ecoute, ton calme, partage des tâches, maîtrise de ses émotions négatives… Les clés!
    intelligence_relationnelle_065.jpg

    Construire des relations humaines de qualité, constructives et créatives peut faciliter grandement la performance des salariés. Tel est le principe de l’intelligence relationnelle, une démarche de plus en plus utilisée par les entreprises actuelles. Un moyen particulièrement original et efficace d’améliorer le climat social et de booster par la même occasion la productivité des équipes, mais qui requiert de la part du manager un véritable changement d’attitude. Explications.

    L’intelligence relationnelle (IR) consiste plus exactement à se placer dans la peau de l’autre pour mieux le comprendre et décrypter son mode de fonctionnement, nous apprend Ali Serhani, consultant en recrutement et en management. Autrement dit, il s’agit de la capacité à adopter la meilleure manière de communiquer en fonction de son interlocuteur ou encore de la situation. Une forme d’intelligence qui développe chez le manager une véritable «acuité sensorielle» lui donnant accès à l’expérience et à l’état émotionnel de ses employés, souligne Saif Allah Allouani, psychosociologue et coach expert en bonheur authentique. Mais pas seulement. «L’IR crée chez l’individu une flexibilité comportementale lui permettant d’agir de la manière la plus appropriée qui soit, de convaincre et de mettre en confiance son subordonné afin de le mobiliser avec passion et motivation», explique ainsi le spécialiste.

    Un formidable outil de gestion humaine à travers lequel le manager parvient à harmoniser ses relations avec ses collaborateurs et à développer son réseau de connaissances de manière à ce qu’elles deviennent avantageuses pour chacune des parties. Pour parvenir à un tel résultat, l’individu doit tout d’abord prendre conscience de l’importance de la dimension relationnelle pour la performance du groupe, explique Saif Allah Allouani. Une étape essentielle qui poussera ensuite le manager à modifier sensiblement son comportement et son attitude à ce niveau. Ce dernier doit tout d’abord apprendre à mieux se connaître. En effet, la compréhension de l’autre passe tout d’abord par une parfaite connaissance de ses rouages émotionnels. Il est également conseillé de s’assurer de bien connaître ses salariés en prenant le temps d’aller à leur rencontre mais également de les écouter.

    intelligence_relationnelle_2_065.jpg

    L’écoute de ses troupes permet en fait d’être constamment informé des problèmes majeurs de l’entreprise et de donner la parole à chaque salarié, qui deviendra davantage disponible par la suite et clairement plus réceptif. Apprendre à parler aux autres est également essentiel. Ton agressif et répulsif doivent ainsi passer à la trappe. Le manager doit à l’inverse s’adresser à ses employés dans le calme total et sans une once d’agressivité. Autre changement à opérer et non des moindres, savoir exprimer son empathie tant par la parole que par le geste. En effet, plus l’on est capable de ressentir le vécu de l’autre, mieux on communiquera avec ce dernier. L’intelligence relationnelle implique également de faire preuve de «maîtrise» en toute circonstance. Cela nécessite de prendre ses décisions «à froid» pour ne pas laisser transparaître ses émotions négatives, ce qui pourrait avoir pour effet de braquer l’employé. Enfin, partager les tâches représente une règle capitale pour garantir des relations saines au travail. Le dirigeant doit apprendre à déléguer pour gagner en rendement et en efficacité.

    Une démarche à travers laquelle le manager parvient à «recadrer» un employé sans le démotiver, à changer l’attitude d’un collaborateur sans entraîner de résistance ou encore à réprimander sans humilier. Résultat? La communication interpersonnelle s’en trouve améliorée et les conflits relationnels beaucoup moins nombreux, explique Saif Allah Allouani. Le niveau de satisfaction des employés grimpe alors en flèche et les relations entre collègues deviennent autrement plus dynamiques! Un climat social plus agréable et stimulant qui provoque inexorablement une hausse de la compétitivité des troupes, souligne Ali Serhani.

    L’intelligence relationnelle est de plus en plus répandue dans le monde. Au Maroc, la technique commence à être adoptée au sein des entreprises même si le terme n’est pas encore entré dans le langage parlé. De plus en plus de managers sont ainsi formés aux techniques de communication non violente, de process com ou encore de PNL. Des méthodes qui s’appliquent particulièrement à l’IR.

    Une notion à ne pas confondre avec la manipulation

    L’intelligence relationnelle se distingue nettement de la manipulation de par son caractère à la fois authentique, sincère et bienveillante, souligne Saif Allah Allouani, psychosociologue et coach expert en bonheur authentique. La première est positive tandis que la seconde est négative. L’IR correspond en effet le plus souvent à une influence saine et éthique. A l’inverse, la manipulation se reconnaît à des intentions malsaines et qui ne rentrent absolument pas dans l’intérêt de l’autre partie.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc