×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Formation ferroviaire: Un centre franco-marocain à Casablanca

    Par Karim Agoumi | Edition N°:4965 Le 21/02/2017 | Partager
    Objectif: former de jeunes élèves à devenir des techniciens spécialisés du domaine

    Former les jeunes aux métiers de la maintenance industrielle et ferroviaire à travers un centre d’excellence franco-marocain des plus stratégiques. C’est dans ce sens que le ministre de l’Education nationale Rachid Benmokhtar, son homologue française Najat Vallaud Belkacem et le DRH d’Alstom Maroc Taoufik Fethy viennent de signer à Paris une lettre d’intention. Un projet haut en couleur et pour le moins ambitieux qui devrait permettre de développer le secteur au Maroc. Explications.

    Le centre d’excellence de renom, qui sera situé au lycée qualifiant Jaber Ibnou Hayane à Casablanca, s’adressera avant tout à des jeunes de la classe moyenne. Objectif: préparer ces derniers à occuper des postes spécialisés de techniciens dans le ferroviaire et la mécanique roulante. Autre but visé et non des moindres, ouvrir à ces élèves des perspectives d’embauche et contribuer ainsi à améliorer leur employabilité de manière significative. Un moyen également de participer à l’amélioration de l’enseignement au Maroc, l’organisme s’inscrivant en effet dans le cadre de la vision stratégique de la réforme du système d’éducation 2015-2030.

    Les formations offertes proposeront aux participants un enseignement de qualité dispensé par des professeurs spécifiquement qualifiés à cet effet. Les jeunes élèves apprendront plus concrètement les gestes professionnels et techniques ainsi que les compétences les plus adaptées à ce type de métiers. Un moyen de vulgariser les aspects techniques du domaine et de former une nouvelle génération de techniciens plus performants et professionnels. Parallèlement au centre, c’est toute une filière de formation secondaire et supérieure post-secondaire qui verra le jour. Par ailleurs, le ministère de l’Education nationale prévoit d’adapter le même concept à d’autres volets tout aussi stratégiques tels que les énergies renouvelables ou encore l’automobile.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc