×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Rabat aménagement: Première rencontre réussie avec la mairie

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:4965 Le 21/02/2017 | Partager
La société présente les chantiers de la capitale aux élus
Majorité et opposition affichent leur satisfaction à l’exception des élus de la FGD
Unanimité sur la marginali-sation des quartiers de Youssoufia

Enfin une vraie session de conseil de la ville de Rabat pour le mois de février, qui a traité des dossiers importants de la ville sans animosité. Une rupture avec les sessions précédentes qui se déroulaient à chaque fois dans un climat tendu en raison de l’éternel bras de fer entre les élus du PAM de l’opposition et la majorité conduite par le maire Pjidiste Mohamed Sadiki. Cette fois-ci, le transport urbain, la collecte des déchets ou encore la gestion des RH… ont été débattus avec sérénité et recherche de solutions consensuelles. Les élus ont même eu de quoi se réjouir suite à la présentation de l’état d’avancement du programme de mise à niveau urbain «Rabat, ville lumière» faite par Abderrahmane Ifrassen le directeur de la société Rabat aménagement, himself.

Il s’agit de leur première rencontre depuis le début des travaux en 2015. Une rencontre qui aurait pu tourner au pugilat connaissant la véhémence avec laquelle les élus, opposition et majorité, ne cessaient de critiquer les conditions de réalisation de ce programme. Or, après la présentation, la majorité des élus PAM et PJD ont affiché leur entière satisfaction quant aux projets réalisés par Rabat Aménagement à l’exception de la FGD.

«Des montants sont dépensés dans des travaux inutiles au niveau de quartiers comme Hay Ryad, alors qu’il fallait les mobiliser au profit de la région de Youssoufia», constate Omar Hyani, conseiller de la FGD. Parmi les griefs soulevés aussi par certains pamistes, des dysfonctionnements entachant le déroulement des travaux, principalement concernant l’arrondissement Youssoufia. Ils ont constaté une nette marginalisation de leurs quartiers notamment en matière de voirie et d’éclairage public.

L’autre menace et non des moindres aussi évoquées, celle du danger que représentent les bâtiments menaçant ruine situés dans les quartiers Al Farah, Arrachad et Abiraqraq (ex Douar Hajja, Maadid et Doum), et qui nécessite une solution en urgence. Les premiers résultats d’une étude concernant uniquement douar Hajja ont révélé que les endroits où les constructions sont à haut risque d’effondrement comptent près de 300 bâtiments avec 750 ménages concernés.
Toujours dans le même ordre d’idées, le responsable du PJD soulève un surdimensionnement de certains projets et réalisations. A ce titre, on évoque le système d’éclairage adopté critiqué pour sa forte consommation d’électricité avec une qualité d’éclairage contestée.

Retour au sabot!

ON prépare le retour de l’utilisation du sabot suspendue provisoirement depuis le début de cette année. Lors de la réunion du vendredi dernier, les conseillers ont adopté le point portant sur l’harmonisation de l’ancien arrêté régissant le stationnement dans la zone bleue gérée par Rabat Parking avec la nouvelle loi organique sur les communes 113-14.
Les dispositions de l’article 100 de cette loi donnent, entre autres, au président du conseil de la ville, «le droit d’organiser les conditions de stationnement payant des véhicules sur les voies publiques».
Certes cette loi a légalisé le paiement, mais elle n’a rien dit sur l’utilisation du sabot, constate un élu.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc