×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Les phosphates reprennent à l’export

    Par Soufiane NAKRI | Edition N°:4963 Le 17/02/2017 | Partager
    Les ventes de l’OCP ont progressé de 25% en janvier 2017
    Le déficit de la balance commerciale à 12 milliards de dirhams
    phosphate_export_063.jpg

    En janvier 2017,  le taux de couverture est passé à 62,7% contre 67,6% un an auparavant

    Le déficit commercial s’aggrave à nouveau. Il s’est creusé à 12 milliards de dirhams en janvier 2017, contre 9 milliards au même mois de l’année dernière (Source: Chiffres de l’Offices des changes). La progression des importations (+12,4%) demeurent largement importante que celle des exportations (+4,2%).

    Les importations sont portées par les biens d’équipement qui ont enregistré une hausse de 7% à 8,8 milliards de dirhams. Cette embellie provient essentiellement des composants des véhicules qui alimentent les usines de Renault et de PSA. Les grands programmes d’investissement, notamment celui des centrales solaires et de la ligne à grande vitesse de l’ONCF, nécessitent de grosses commandes d’équipement. Le dynamisme de l’import tient également aux produits énergétiques qui ont progressé de 68% à 5,7 milliards de dirhams en raison de l’augmentation du prix d’achat sur le marché international. En revanche, les approvisionnements en produits alimentaires ont reculé de 12% à 3 milliards de dirhams. 

     
    Comme depuis plusieurs années, l’automobile continue de stimuler les exportations. Le secteur a vu ses chiffres progresser de 0,6% à 4,6 milliards de dirhams. Une progression qui cache une forte croissance des pièces importées qui sont intégrées dans la chaîne de production (le taux d’intégration est autour de 40%). Le fait marquant de ce premier mois de l’année est la forte reprise des phosphates sur le marché international. Les ventes de l’OCP marquent une progression de 25% à 3,7 milliards.   

    Pour les flux d'investissements directs étrangers (IDE), ils ont enregistré une hausse de 22,4% à 1,7 milliard de dirhams. Cette évolution s’explique par le recul important des dépenses contre les recettes. La même tendance est constatée au niveau  des recettes des MRE qui ont évolué de 2,6% à 4,7 milliards de dirhams.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc