×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Le moral des ménages plonge

Par Soufiane NAKRI | Edition N°:4902 Le 22/11/2016 | Partager
L’indicateur s’est replié de 2,5 points au troisième trimestre
Chômage, niveau de vie et situation financière, principaux motifs d’inquiétude
moral_menage_002.jpg

Au troisième trimestre 2016, l’indice de confiance des ménages (ICM) s’élève à 73,8 contre 76,3 points au même trimestre de l’année précédente. Un recul qui s’explique par la dégradation de toutes les composantes de l’indice, à savoir le chômage, le niveau de vie et la situation financière des ménages

Le moral des ménages est affecté au troisième trimestre 2016. L’indicateur de confiance (ICM) recule de 2,5 points par rapport à la même période de l’année dernière, en raison notamment d’un regain de pessimisme sur leur niveau de vie, la crainte du chômage, et leur situation financière. C’est ce qui ressort de l’enquête de conjoncture auprès des ménages du Haut commissariat au plan (HCP) au troisième trimestre 2016.
L’opinion des ménages sur leur niveau de vie s’est dégradée au troisième trimestre: plus de 44%. L’enquête n’explique pas les raisons, mais relève néanmoins un regain d’optimisme pour les mois à venir. Seuls 33% des ménages sondés estiment que leur situation n’évoluera pas (soit 10 points de moins).  
Côté emploi, la perception des ménages demeure négative. Durant les douze prochains mois, plus de sept ménages sur dix anticipent  une hausse du chômage. L’enquête du HCP indique également  qu’au cours des douze derniers mois, quatre ménages sur dix considèrent que leur situation financière s’est dégradée. En revanche, 25% des ménages sont  plutôt optimistes pour l’avenir. Ils s’attendent à une amélioration de leur situation financière et 19,5% à une dégradation. Quant à leur capacité future d’épargne, le pessimisme continue d’affecter le moral des ménages. Au cours des douze prochains moins, plus de 80% n’ont pas l’intention d’épargner. Ce qui dégage un solde négatif (-67,9 points). Par ailleurs, l’investissement dans les biens durables ne figure pas parmi les priorités des ménages. «Six sur dix considèrent que le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats durables», souligne l’enquête du HCP. Le solde d’opinion s’élève à -40,5 contre -34,8 points le trimestre précédent.
Le pessimisme des ménages est lié à l’appréhension de la hausse des prix des produits alimentaires. Au troisième trimestre, plus de huit sur dix estiment que les prix ont augmenté au cours des douze derniers mois. Pour les prochains mois, les prix alimentaires continueront à augmenter pour la majorité des ménages.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    p[email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc