×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Régions

    Oriental
    Une large campagne de sensibilisation au bac pro

    Par Ali KHARROUBI | Edition N°:4880 Le 20/10/2016 | Partager
    Objectif: 1.800 nouveaux inscrits en tronc commun professionnel
    L’expérience menée l’année précédente était concluante
    oriental_080.jpg

    Des rencontres pour expliquer que le bac pro est un parcours à part au même titre qu’un bac en économie ou en sciences expérimentales ou mathématiques ou international (Ph. AK)

    Une course contre la montre est menée par la direction régionale de l’OFPPT dans l’Oriental pour sensibiliser les élèves du tronc commun de l’enseignement général à opter pour le baccalauréat professionnel (bac pro). Cette forte campagne de sensibilisation auprès des élèves et leurs parents a pour objectif de convaincre quelque 1.800 élèves, du tronc commun, au niveau de toute la région à changer d’orientation et à opter pour le bac pro. Une tâche difficile car il n’y avait pas eu une forte mobilisation, à temps, au niveau des établissements scolaires. Pour les directeurs de lycées, il fallait d’abord réussir la rentrée scolaire. Constat qui a obligé les départements du ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle à prolonger le délai de réorientation jusqu’au 22 octobre, pour drainer le plus grand nombre d’élèves à cette nouvelle branche.
    Pour atteindre cet objectif, plusieurs rencontres ont été pilotées par l’OFPPT, l’Arefo et les huit directions régionales de l’enseignement avec les directeurs des établissements scolaires, les inspecteurs et les conseillers d’orientation pour appliquer les directives de la note 062/15 concernant le tronc commun (TC) industriel , TC agricole et TC services.  
    Aussi, une nouvelle campagne au profit des associations des parents d’élèves et des élèves est relancée pour éclaircir les perspectives d’avenir de cette formation, expliquer le type de diplôme qui ponctuera le cursus scolaire (est-ce un diplôme de technicien spécialisé ou de technicien), quelle équivalence pour ce bac pro et quels sont les types de passerelles avec l’enseignement général en cas d’échec de mi-parcours?
    C’est ce qui a été fait au cours des derniers jours, précise Mohammed Azzaoui, directeur régional de l’OFPPT. Et d’ajouter, «il fallait expliquer aux élèves des 23 lycées d’Oujda que le bac pro est un choix d’avenir et non une branche de secours». En parallèle, une campagne tous azimuts a été lancée à la radio d’Oujda avec distribution de 8.000 flyers explicatifs sur  la pertinence du bac pro pour accéder au monde du travail.
    Cette nouvelle offre de formation permet à l’élève du tronc commun soit d’opter pour une formation professionnelle ou de continuer dans sa branche d’origine. L’expérience menée au cours de la précédente année scolaire avec 4 groupes d’élèves était concluante, précise-t-on auprès de la direction régionale de l’OFPPT. Le taux de réussite a dépassé les 70% et les élèves qui ont échoué ont de nouveau réintégré l’enseignement général.
    De notre correspondant,
    Ali KHARROUBI  

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc