×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Economie

    L’industrie du textile revient dans les radars

    Par Hassan EL ARIF | Edition N°:4872 Le 10/10/2016 | Partager
    Trois nouveaux écosystèmes: maille, textile technique et de maison
    Des projets pour 2 milliards de DH depuis le début de l’année

    L’année 2016 devra être marquée d’une pierre blanche pour l’industrie du textile. Après la salve de contrats d’investissement signés depuis début 2016, trois nouveaux écosystèmes ont été lancés, jeudi 6 octobre. Ils s’articulent autour de la maille, du textile technique et de maison. Les trois filières se fixent pour objectif de réaliser 20 projets d’investissements portés par des locomotives pour un montant de 8,4 milliards de DH, dont 2,75 milliards de DH à l’export. A la clé, la création de 16.763 emplois. La structuration de ces trois filières en écosystèmes a pour objectif d’apporter des réponses aux challenges auxquels elles sont confrontées. Des défis qui se déclinent à travers l’amélioration de la compétitivité de l’offre Maroc, le développement de l’innovation pour un meilleur positionnement sur le marché local et de l’amont qui reste le point faible de l’industrie. Les écosystèmes s’engagent également à développer une offre intégrée au profit des locomotives, à investir dans des activités à forte valeur ajoutée et essayer d’intégrer les unités opérant dans l’informel. Dans le détail, l’écosystème maille est appelé à favoriser l’émergence d’une filière intégrée, s’appuyant sur un partenariat stratégique entre locomotives et PME avec comme objectif de développer une offre de produits de qualité et diversifiée.
    Pour sa part, la filière textile de maison devra reconquérir les parts de marché perdues à cause de la montée des importations et se diversifier sur les produits les plus compétitifs à l’export. Quant à l’écosystème textile technique, il se propose de développer l’expertise dans ce domaine et d’attirer de nouveaux opérateurs spécialisés. Autant d’objectifs qui peuvent sembler des vœux pieux, mais le ministère de tutelle affirme que le fonds de développement industriel (FDI) sera mis à contribution. Le financement proviendra également de la prospection d’IDE structurants. Le gouvernement devrait également favoriser l’implantation au Maroc de donneurs d’ordre internationaux. Décathlon est le premier à avoir annoncé la création d’une plateforme d’achats qui s’engage sur un sourcing local de 10 milliards de DH, sans oublier une dizaine de magasins. Les trois écosystèmes bénéficieront d’une réserve foncière de 63 ha. Un plan de formation sera mis en place pour la mise à niveau des ressources humaines nécessaires.
    Depuis février 2015, plusieurs contrats de performance ont été signés entre le gouvernement et les industriels du textile.
    Au total, les conventions d’investissement portent sur la réalisation de 36 projets, qui s’ajouteront aux 20 signés jeudi 6 octobre. Des projets totalisant 20.673 emplois. Le montant des investissements s’élève à 1,13 milliard de DH.
    Autant de projets annonciateurs de l’émergence d’un nouveau modèle économique dans le secteur du textile et d’un positionnement sur des filières à plus forte valeur ajoutée.

    Le poids économique du textile

    ■ 165.000 emplois
    -  1er employeur dans l’industrie (27% des emplois)

    ■ 31,4 milliards de DH à l’export
        -  24% des exportations marocaines de biens

    ■ 1 milliard de pièces produites chaque année dont
        -  Sous-traitance: 600 millions
        -  Co-traitance: 300 millions
        -  Collections propres: 100 millions                            

    ■ 1.200 entreprises
        -  En majorité des PME et des TPME

     

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc