×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    L’Agence du Nord s’active contre l’abandon scolaire

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:4865 Le 28/09/2016 | Partager
    8 minibus distribués à Tanger la semaine dernière
    Un total de 220 minibus den faveur de la région à ce jour
    nord_abandon_scolaire_065.jpg

    L’APDN a distribué 220 minibus scolaires dans la région pour lutter contre l’abandon scolaire dont 8 pour des communes rurales de Tanger (Ph. APDN)

    L’abandon scolaire continue de faire rage dans le Nord. L’éloignement des écoles, compliqué par la nature escarpée des terrains dans la région, rend nécessaire, dans certains cas, le recours à un moyen de transport. Et dans cette optique, 8 minibus ont été distribués par le Roi, la semaine dernière, lors du lancement de l’année scolaire 2016. Une aubaine pour les jeunes écoliers de la région.
    Cette action a été réalisée en partenariat entre l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN) et la préfecture Tanger-Assilah. Son coût s’élève à près de 4 millions de DH. Ce lot fait suite à un autre de 25 minibus de transport scolaire qui ont été distribués au profit de 11 communes rurales dépendant de Tétouan en 2015. Le projet a été mené en partenariat avec l’INDH et la wilaya de Tétouan pour un montant global de 8,2 millions de DH.
    L’objectif attendu est la lutte contre l’abandon scolaire des élèves, en particulier les filles en milieu rural, et ce par l’amélioration des conditions de scolarité en facilitant l’accès des élèves en situation de précarité aux établissements scolaires.
    Il s’agit d’une opération qui rentre dans le cadre de la 1re phase du Plan de développement provincial 2013-2018 de l’APDN qui prend en compte l’amélioration des services de base aux populations.
    Dans le cas du transport scolaire, il s’agit souvent de communes enclavées et très touchées par des problèmes d’accès aux écoles, surtout au niveau du collège, selon l’APDN. C’est le cas de provinces comme Taza, Guercif, Chefchaouen ou encore Fahs-Anjra où la situation de l’abandon scolaire et du taux de scolarisation en primaire, collège et secondaire est particulièrement alarmante, selon des études entamées par l’APDN. Ce manque d’infrastructures scolaires est de nature à encourager l’abandon scolaire vu les distances à parcourir qui, dans certains cas, peuvent atteindre les 20 kilomètres dans des conditions climatiques difficiles. Le minibus permet de mieux rentabiliser les infrastructures déjà existantes en encourageant la continuation de la scolarité et offre une alternative accessible aux internats.
    C’est dans ce contexte que l’Agence mène, depuis 2009, des projets de dotations en minibus scolaires pour les communes les plus enclavées, pleinement concernées par le problème d’accès aux infrastructures scolaires. L’Agence a ainsi distribué près de 220 minibus d'un coût global de 70 millions de dirhams dans le cadre de différents programmes à ce jour.
    De notre correspondant, Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc