×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Taqa Morocco en petite forme

    Par Soufiane NAKRI | Edition N°:4865 Le 28/09/2016 | Partager
    Le chiffre d’affaires consolidé recule de 7% à 4 milliards de DH
    Progression du résultat net part du groupe
    taqa_morocco_065.jpg

    La bonne performance des unités 1 et 4 a contribué fortement au développement du résultat net part du groupe

    Taqa Morocco a achevé un premier semestre plutôt mitigé. Dans un  contexte peu favorable, marqué par un renchérissement des prix du charbon à l’international, le résultat net  part du groupe a enregistré une hausse de 5% à 467 millions de DH. Cette amélioration tient en partie à la bonne performance des unités 1 à 4 avec un taux de disponibilité de 95,8%, explique le management du groupe. A cela s’ajoute l’amélioration du résultat financier suite à la bonne maîtrise des charges d’intérêts sur emprunts.
    A l’inverse, le chiffre d’affaires consolidé a reculé de 7% à 4 milliards de dirhams malgré une hausse de la production d’énergie de 4,7%. Le résultat d’exploitation consolidé s’inscrit en  retrait de 3% suite à la baisse de la disponibilité des unités 5 et 6 amortie par une optimisation des charges d’exploitation et de maintenance. «Le recul du chiffre d’affaires s’explique par la révision  mineure de l’unité 5 en application du plan de maintenance», explique Omar Alaoui M'Hamdi, DG adjoint de Taqa Morocco. En effet, cette révision de l’unité 5, dont le démarrage a été lancé le 30 janvier 2016, a enregistré un arrêt de 28 jours. Le zéro accident explique le bon fonctionnement de l’opération. «Pour bien mener ce plan de maintenance, il a fallu faire appel, en plus des professionnels de Taqa Morocco, à 39 prestataires locaux et internationaux principalement japonais et coréens», précise Abdelkader Hilmi, directeur technique et gestion de projets  de Taqa Maroc.  
    Un autre indicateur qui reflète la performance du premier producteur privé d’électricité du Royaume, c’est son niveau du taux de marge nette. En consolidé, ce dernier  s’élève à 15%, en progression de 1 point par rapport à la même période de l’année précédente.
    En Bourse, le titre s’inscrit depuis juillet  2014 dans un territoire positif. Il a affiché une forte croissance de 109%. Depuis un mois, l’action Taqa Morocco a rejoint le MSCI «Frontier Markets». Sur la base d’un TRI calculé entre la première cotation et le 19 septembre, le rendement global du titre s’élève à 34,1% contre un rendement brut du Masi de 7,7%. Cette performance économique et financière du groupe lui a permis de gâter ses actionnaires par la distribution d’un dividende de 30 DH au 21 juillet dernier, en hausse de 36%.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc