×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Aéronautique: Boeing sort le grand jeu!

    Par Safall FALL | Edition N°:4865 Le 28/09/2016 | Partager
    1 milliard de dollars à l’export et 8.700 emplois
    Un écosystème de 120 équipementiers et des RH à la carte
    boeing_065.jpg

    Une cérémonie officielle devant le Souverain pour marquer la portée stratégique de l’écosystème Boeing. SM le Roi Mohammed VI recevant le président de Boeing Commercial Airplanes, Raymond L. Conner, en présence de Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie (Ph. MAP)

    C'est le deal de la rentrée! Le constructeur américain Boeing a finalisé hier, mardi 27 septembre, au Palais royal de Tanger, devant le Roi Mohammed VI, un protocole d’accord avec l’Etat pour la création d’un écosystème industriel au Maroc. Le programme «consistera à structurer un écosystème formé de fournisseurs et d’organiser une plateforme de sourcing basée au Maroc», apprend-on de sources officielles.
    Le mégaprojet devrait, à terme, générer un chiffre d’affaires annuel supplémentaire à l’export de 1 milliard de dollars (un peu moins de 10 milliards de DH). Pas moins de 120 équipementiers du géant américain de l’aéronautique devraient s’installer au Maroc dans le cadre de ce partenariat. Dans le détail, l’écosystème Boeing s’articulera autour de deux axes majeurs. Le premier portera sur la production industrielle avec l’implantation de fournisseurs de rang 1 et 2, ainsi que le renforcement des usines existantes par l’augmentation de leurs capacités et carnets de commandes.
    A la clé, ce sont quelque 8.700 nouveaux emplois spécialisés qui devraient découler de ce projet d’investissement. Le package comprend aussi, pour couvrir les besoins en formation de l’écosystème de l’avionneur, l’implémentation de programmes de formation dédiés et sur mesure, conçus par Boeing.
    Le constructeur n’en est pas à con coup d’essai sur la base de production Maroc. Il ne fait que confirmer des ambitions déjà affichées et testées via sa joint-venture Matis montée en 2001 avec Safran et la RAM.
    «Boeing franchit une nouvelle étape, dix fois plus importante, en construisant son écosystème», confirme Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie. De son côté, Raymond L. Conner, président de Boeing Commercial Airplanes, estime que l’expérience du constructeur sur Matis a permis de «constater les opportunités uniques offertes par le Maroc aux sous-traitants de l’aéronautique pour réduire leurs coûts tout en produisant des produits aéronautiques de grande qualité».
    Le manager assure que le Maroc a développé un programme incitatif pour amener de nouveaux fournisseurs de Boeing à s’établir au Maroc. Cette bonne nouvelle tombe à point nommé, dans un contexte où l’industrie aéronautique locale est en plein essor. Le secteur a multiplié son envergure par 6 en 10 ans et compte aujourd’hui plus de 120 firmes industrielles.
     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc