×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Résultats semestriels
    AWB: Envolée de la marge sur commissions

    Par Soufiane NAKRI | Edition N°:4854 Le 09/09/2016 | Partager
    Elle progresse de 11,6% au 1er semestre
    Les fonds propres portés à 41,2 milliards de DH
    resultat_awb_054.jpg

    L’amélioration des marges d’intérêt, des commissions et la bonne tenue de la banque de détail à l’international ont contribué positivement à cette performance réalisée par le groupe Attijariwafa bank

    Dans un contexte marqué par une décélération des crédits, Attijariwafa bank boucle son premier semestre dans le vert. Le résultat net part du groupe s’est apprécié de 7,9% à 2,5 milliards de dirhams. Le produit net bancaire enregistre une hausse de 3,5% à 10,1 milliards contre 9,7 milliards de dirhams au premier semestre 2015. Cette progression résulte principalement de la hausse de la marge sur commissions (+11,6%) et la marge d’intérêt (0,2%). Ces résultats ont contribué à l’amélioration des fonds propres du groupe de 1,5% à 41,2 milliards de dirhams. Le management du groupe présentera ces résultats la semaine prochaine dans les jours qui suivent l’Aïd.
    Au Maroc, la production des prêts a fortement augmenté. Sur une année, l’encours des crédits distribués par la banque s’élève à 264 milliards de dirhams, soit une progression de 3,8% à fin juin 2016. Le marché national a distribué 80% de ce volume. Le reste est attribué par les filiales à l’international.
    Par ailleurs, et dans le cadre de sa stratégie de proximité, le groupe a ouvert 448 agences portant le réseau à 3.122 agences  contre 2.674 à fin juin 2015. Une tendance constatée chez la plupart des banques marocaines. Paradoxalement, la dématérialisation de quelques services n’impacte pas la taille du réseau physique. Durant ce premier semestre, 82% de l’épargne collectée par la banque émane essentiellement de la clientèle résidente. Au total, le groupe a collecté 393 milliards de dirhams, soit une hausse de 5,1% par rapport à la même période de 2015. Le portefeuille d’Attijariwafa bank comptait
    8 millions de clients.
    La bonne tenue de la banque de détail à l’international s’affirme d’année en année comme un levier de performances du groupe. Le produit net bancaire, le résultat net et le résultat net part de la banque de détail à l’international ont accéléré respectivement de 9,4%, 34,9% et 58,6%. Cette amélioration tient profit à une croissance organique soutenue, ainsi que par le renforcement de la participation dans le capital des filiales sénégalaises (CBAO) et ivoirienne (SIB) à 83% et 75%.
    Le groupe a entamé son premier semestre de cette année par le lancement du plan stratégique 2016-2020 intitulé «Energies 2020». Ce dernier a pour objectif de consolider le leadership continental du groupe et d’optimiser son modèle dans un contexte économique tendu.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc