×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Analyse

    Nord/Tourisme
    Nouvelle envergure pour le parc hôtelier

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:4837 Le 17/08/2016 | Partager
    Une dizaine d’hôtels dont cinq «5 étoiles» devront ouvrir entre 2016 et 2017
    3.420 lits pour 2,6 milliards de DH d’investissements
    Le touriste d’affaires commence à prendre le pas
    gloden_hilton_037.jpg

    La célèbre chaîne hôtelière signe son come-back avec le Hilton Garden Inn à Tanger (Ph Adam)

    L’infrastructure hôtelière est en nette évolution dans le Nord. Après des années de stagnation, plusieurs projets sont actuellement lancés pour doper le tissu et doter la région de nouveaux établissements. Au début de l’année, une dizaine d’établissements étaient en chantier pour un investissement total de 2,6 milliards de dirhams. Ils cumulent une capacité totale de 1.800 chambres et 3.420 lits. Parmi eux, cinq hôtels cinq étoiles, selon le ministère du Tourisme.
    Depuis le début de l’été, deux d’entre eux sont déjà entrés en service. Il s’agit du premier Hilton de Tanger, le Garden City Center, l’équivalent 4 étoiles dans la catégorie des Hilton. Un autre établissement de l’enseigne de catégorie supérieure, l’équivalent d’un 5 étoiles devrait d’ailleurs ouvrir avant la fin de l’année dans le nouveau centre d’affaires de la ville à deux pas de la Corniche. Un troisième Hilton est prévu dans le cadre de la station balnéaire de Houara. Il devrait ouvrir ses portes en 2017, selon les premières prévisions.

    sofitel_tanger_037.jpg

    Le Sofitel Tamuda Bay signe le retour de l’enseigne de luxe du groupe Accor Hôtels dans la côte Nord (Ph Adam)

    Non loin de là, sur la côte tétouanaise, le Sofitel Tamuda Bay Beach & Spa a déjà commencé à recevoir ses premiers clients. Il s’agit d’un hôtel situé à M'diq avec 82 chambres profitant d’une vue sur mer et piscine. Il compte également cinq villas et huit suites «plage» équipées de terrasses et jacuzzi en plus d’un spa qui s’étend sur 1.250 m2 avec piscine chauffée. Au début du mois de septembre, un autre établissement de luxe devra lui aussi entrer en service, il s’agit du Banyan Tree Tamuda Bay de la prestigieuse chaîne asiatique. Il s’agit du premier hôtel de l’enseigne à ouvrir au Maroc. Ce dernier devra recevoir ses premiers clients dès le mois de juillet. Il dispose de 92 villas de 200 à 400 m2 avec piscines privées et assorties de services hôteliers complets. Il s’agit d’une adaptation du tissu touristique local à l’évolution du profil du touriste moyen. Si le touriste national continue de peser lourd dans la balance, le touriste d’affaires, est en effet de plus en plus présent. Il s’agit d’un profil recherché et pour lequel toutes les enseignes se battent car fidèle et doté d’un haut pouvoir d’achat.
    Le développement des infrastructures industrielles, des zones industrielles et du secteur automobile en particulier sont en train de doper cette catégorie de touristes attirée par les bonnes affaires qu’offre la région nord.

    La corniche se refait une beauté

    Tanger profite aussi d’une importante remise à niveau dans le cadre du programme Tanger Métropole et du projet de reconversion du port de Tanger ville. Au total, c’est près de 15 milliards de dirhams qui ont été injectés lors des dernières années dans le cadre de ces deux projets auxquels s’ajoutent les efforts dans le cadre de la préparation à l’entrée en service de la ligne ferroviaire à grande vitesse entre Tanger et Casablanca.

     

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc