Entreprises

Renault Tanger en mode turbo à l’export

Par Amin RBOUB | Edition N°:4817 Le 20/07/2016 | Partager
Un cumul de 146.339 unités produites au 1er semestre 2016
135.447 véhicules placés à l’export en 6 mois
Sandero a le vent en poupe!
renault_4817.jpg

Selon les experts, les performances à l’export du made in Maroc sont la conséquence directe de la reprise du marché de l’automobile en Europe
(Ph. L’Economiste)

D’année en année, les voitures made in Maroc gagnent du terrain à l’export. Les flux des Dacia assemblées à Tanger montent en régime. En témoigne la hausse enregistrée les 6 derniers mois. Les véhicules sont expédiés par milliers! Sur la base d’un volume de production de 146.339 unités, le constructeur a pu placer 135.447 véhicules à l’export entre janvier et juin derniers. France, Espagne, Allemagne, Italie…  sont les principaux pays de destination. L’Egypte et la Tunisie arrivent en tête des pays africains demandeurs du made in Maroc. Les marchés demandeurs se bousculent au portillon. Il faut dire que la conjoncture difficile en Europe donne aussi raison au low cost ou encore à la stratégie Smart Buy développée par les équipes de Carlos Ghosn.

Bien évidemment, il s’agit là de voitures badgées Dacia assemblées toutes dans les chaînes de montage du site Melloussa. Et ce sont les Sandero et Sandero Stepway qui sont les plus prisées à l’export. A eux seuls, ces deux modèles de la gamme cumulent en moyenne plus de 15.000 unités exportées chaque mois. En mars dernier, les deux best-sellers ont atteint le pic de 17.575 unités à l’export. Juin dernier aura également été un bon mois pour la Sandero (17.387 unités). En 6 mois, les deux finitions Sandero auront totalisé quelque 83.274, soit plus de la moitié des volumes expédiés le dernier semestre. Sur la même période, l’usine de Tanger a produit 83.563 Sandero et Sandero Stepway, pratiquement la quasi-totalité de la production a été dédiée à l’export. Pour preuve, le marché local n’a eu droit qu’à 289 unités produites à Tanger les 6 derniers mois. Autres modèles prisés à l’export, le Dokker et sa déclinaison Van. Sur ce produit à usage mixte, le constructeur a pu exporter 35.898 unités. En termes de production, les chaînes de montage du site Melloussa ont livré sur la même période quelque 42.685 Dokker et Dokker Van. S’ensuit Lodgy en 3e position. Ce modèle décliné en monospace/utilitaire a totalisé à fin juin dernier quelque 16.275 unités livrées à l’export.  L’usine en a produit 20.091 véhicules en 6 mois.

exoprt_4817.jpg

Source: Renault Maroc
Renault Tanger a sorti son 600.000e véhicule cette année. Le premier semestre 2016 inaugure un nouveau chapitre à l’export avec 135.447 véhicules expédiés via TangerMed

De l’avis de spécialistes, il y a un engouement sans précédent pour le low cost en Europe. De plus, les performances à l’export du made in Maroc sont la conséquence directe de la reprise du marché de l’automobile en Europe. En décembre 2015, Renault Maroc avait fêté l’exportation de la 500.000e Dacia à travers le port de TangerMed. «A Tanger, nous sommes dans une phase de croissance, une véritable success story qui continue. Notre production n’a pas cessé d’augmenter depuis 2012. Cette année, nous avons sorti notre 600.000e véhicule.
L’année dernière, nous avons atteint une production record de 229.000 voitures. En 2016, nous allons faire largement plus», promet Jean-François Gal, directeur de l’usine de Tanger. Les volumes exportés sont essentiellement destinés au marché européen. A priori, l’euphorie devrait se maintenir d’ici fin 2016. A l’heure où nous mettions sous presse, le cumul des volumes produits et exportés à partir du site de Somaca (Casablanca) n’était pas encore disponible.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc