×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Textiloiseries

Par L'Economiste| Edition N°:2227 Le 06/03/2006 | Partager

«Oyez, Oyez…Textilois de Textilie, point de salut sans produits finis ou encore de cotraitance. La sous-traitance, c’est l’hallali». Un discours souvent rabâché ces dernières années à nos vendeurs de minutes, en prévision du fameux démantèlement de l’accord multifibres et surtout de l’entrée de la Chine dans le giron mondial du Commerce. Fausse idée.Ce qu’on oublie de rappeler à chaque fois, c’est que la fin des quotas s’est faite de fil en aiguille. Donc, en 10 ans, le monde du textile a bien eu le temps de s’y préparer. Résultat, même en croquant de grosses parts du marché mondial, le tsunami chinois ne l’a pas totalement effiloché. Oui, les textilois, particulièrement d’Europe et du bassin méditerranéen dont le Maroc, ont perdu du lest en cours de route. Mais les «textiloiseries» ont démarré avant le 1er janvier 2005 face à l’inadéquation de l’offre par rapport à une demande très versatile. La mode est aujourd’hui dictée par les nouveaux circuits de distribution et par les consommateurs. Les premiers ont entre 11 et 20 ans et ils ont très soif de mode à petit prix. Les baby-boomers se fichent du prix comme d’une guigne. Pour eux, le vêtement doit leur procurer beauté et immortalité. Et puis, viennent les alter-consommateurs, qui, blasés et gavés de consumérisme, attendent du vêtement aussi éthique et design. Et tout ce petit monde veut des produits branchés, pas chers et très souvent renouvelés. Ce sont ces gens qui «font la rue», qui font les véritables diktats. La Chine, il faut arrêter de la voir comme un spectre. Aussi gloutonne soit-elle, elle est surtout sollicitée pour du basique et des immenses séries. Et puis, heureusement, disent certains, que le prix du kérosène continue à grimper, parce qu’il entraîne dans son sillage les charges des pays asiatiques. A nous les réassorts, les séries courtes, les produits à forte valeur ajoutée... mais aussi la réactivité, la fiabilité et la qualité. Aujourd’hui, la tendance chez les donneurs d’ordre penche plus vers un produit design, qu’un simple produit fini. Sinon, chinois ou marocains, on serait tous habillés pareil. Radia LAHLOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc