×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Terreau

Par L'Economiste| Edition N°:4703 Le 08/02/2016 | Partager

Il faut partout chasser les substrats de radicalisation. Y compris dans les programmes scolaires. La mission dont viennent d’être investis, sur instructions royales, les ministères des Habous et de l’Education, est de très haute importance. Faire en sorte que l’éducation religieuse devienne le premier rempart contre les dérives. Le travail de modernisation du champ religieux n’en est probablement pas à son premier front. S’il est traité avec efficacité cependant, celui de l’école permettrait d’aller beaucoup plus vite. C’est pendant les premières années de scolarisation que se jouent les effets de conscience civique et religieuse. Ceux qui tentent de faire comprendre qu’on ne peut pas bâtir de référentiels sur les rejets de l’autre.
Le risque est réel. Dans les années 90, la commission de l’enseignement, mise en place par Hassan II, avait déjà tenté de déployer les premiers travaux d’évaluation des contenus des programmes. Quelques années plus tard, société civile et quelques médias dont L’Economiste allaient s’inscrire dans des initiatives similaires, à travers des comités de lecture. Les résultats de ces check-up étaient effarants: contenus tendancieux, stéréotypes à tout bout de champ. Aujourd’hui encore, il s’agit de faire jouer ce principe de précaution pour négocier très en amont les enjeux. La menace semble regagner du terrain. Les statistiques sur les recrues marocaines de Daech et leurs gisements intarissables montrent bien que le terreau local est très fertile et appellent à purger toutes les sources de contamination potentielles.
C’est un travail qu’il faut constamment régénérer, mais la tâche n’est pas simple. Face à la redoutable concurrence des éditeurs wahhabites du Golfe, doublée de leur armada satellitaire et audiovisuelle, toute la difficulté est de faire en sorte que la variante marocaine de l’islam soit beaucoup plus séduisante.

 

Mohamed Benabid

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc