×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Petit poucet

Par Dr Mohamed BENABID| Edition N°:5173 Le 21/12/2017 | Partager
mohamed_benabid.jpg

Difficile de présager ce qui en sortira. Les négociations que certaines administrations marocaines promettent d’ouvrir avec des géants technologiques sont néanmoins une manière de secouer un cocotier figé depuis des années. Airbnb ou Booking font le bonheur des touristes mais pas des hôteliers de Marrakech qui l’accusent de concurrence déloyale, voire de destruction de valeur.

Quant aux GAFA, s’ils imposent une écrasante domination sur l’économie de l’attention, c’est rarement au prix d’efforts de transparence. Dans de nombreuses situations, ces groupes se jouent de l’archaïsme des législations, les technologies se diffusant beaucoup plus rapidement que les lois.

Levons au préalable quelques quiproquos. Si les géants du web ont remporté, qui la bataille des tablettes, qui celle des navigateurs, qui encore celle des effets de réseau, ce n’est pas le fruit du hasard. Leur capacité à créer de nouveaux marchés, à faire preuve d’anticipation leur assure une longévité à toute épreuve.  Ils cherchent en premier à se rendre indispensables sur un service, une application, avant de penser à chercher de l’argent.  Les entreprises peuvent en tirer des leçons.

Le verre est cependant à moitié vide. L’enjeu ici n’est pas tellement celui de la publicité digitale, aux recettes epsiloniennes dans le contexte marocain. C’est plutôt celui des questions de concurrence et des données personnelles. Les GAFA ont organisé autour d’eux une économie de plateformes.

Celle-ci fait vivre plusieurs entreprises, en contribuant certes à les développer mais aussi à les rendre vulnérables par dépendance. Un sujet au cœur des impératifs de réactivité et d’adaptation des autorités de la concurrence. L’utilisation des données personnelles nourrit pour sa part une asymétrie informationnelle qui rend de nombreux services numériques faiblement décryptables et opaques. 

Même si face aux GAFA le Maroc donnera l'impression de concourir en petit poucet furieux, qu'il  se rassure: Qui ne l'est pas?

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc