×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

Opportunité

Par L'Economiste| Edition N°:2042 Le 14/06/2005 | Partager

Le débat sur la gouvernance de la pêche est régulièrement polarisé sur l’opportunité ou non de reconduire l’accord avec l’Union européenne. Mais au vu du bilan économique depuis le départ des navires de pêche européens de nos eaux territoriales, la question de l’opportunité de conclure un nouvel accord ne se pose même plus. En tout cas, les comptes ne sont pas au rendez-vous. Le milliard de dirhams que versait Bruxelles au Budget de l’Etat n’a pas été compensé par des rentrées fiscales supplémentaires. Par ces temps de difficultés budgétaires, cet argument financier n’est pas négligeable. Rien non plus n’a été fait sur le chantier de la restructuration de la pêche hauturière que l’on nous annonce pourtant chaque année. Au contraire, la situation semble avoir empiré, et la raréfaction de la ressource n’augure rien de bon. Pendant ce temps, l’Europe a procédé à une douloureuse remise en cause de sa politique de pêche en réduisant la voilure de son pavillon. Ce qui ne sera pas sans conséquence sur les tractations avec le Maroc qui, pour une fois, ne se présente pas en position de force. Bien sûr qu’il ne faudra pas accepter n’importe quelle exigence au nom du réalisme politico-économique, sans non plus sombrer dans le dogmatisme. Les négociateurs marocains ont reçu mandat de défendre une convention qui tienne compte de la nouvelle donne, et surtout qui puisse accompagner ce secteur sur la voie de la restructuration. Bruxelles s’est d’ores et déjà montré beau joueur en insistant sur la notion d’accord de “nouvelle génération” et en adhérant à l’idée d’un “accord responsable”. Il reste côté marocain à définir enfin une politique lisible et transparente de ce secteur qui n’a que trop souffert du flottement de gouvernail du navire des décideurs.Abashi SHAMAMBA

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc