×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Mobilisation

Par L'Economiste| Edition N°:1725 Le 15/03/2004 | Partager

Nous n'osons croire que des Marocains puissent être impliqués dans les attentats de Madrid. Et pourtant les derniers rebondissements de l'enquête convergent dans ce sens. Nous sommes tous sous le choc devant la gravité des faits. Mêmes les autorités marocaines, dont il faut saluer la promptitude à dépêcher une équipe sur place, semblent avoir du mal à établir la responsabilité de certains de nos ressortissants. Au-delà des mots d'incompréhension, apparaissent aussi plusieurs interrogations. Des réseaux terroristes aux profils diffus continuent d'avoir une capacité de mobilisation dans nos rangs. Mais s'ils pensent ternir l'image du pays le plus moderniste du monde arabe, en semant la haine et la terreur chez nous et nos voisins, ils se trompent. Car c'est sans compter notre détermination à combattre ce nihilisme, notre volonté de conforter l'élan démocratique ainsi que la confiance que nous accorde la communauté internationale. C'est sans doute en pariant sur cette vague de confiance que ces mêmes monstres continuent de priser les documents officiels marocains. A commencer par le passeport, très coté auprès des réseaux de trafiquants. Maintenant à nos amis espagnols, nous sommes tentés de dire: Attention aux amalgames! Les Marocains conçoivent qu'il faut du temps, beaucoup de temps, pour se remettre d'un pareil drame. Mais ils savent aussi que le deuil cède souvent la place à la haine.Nous osons surtout espérer que compte tenu des longs refoulements du passé, l'animosité à l'égard de nos compatriotes ne refera pas surface en Espagne. Les pogroms d'El Ejido, non plus. Sombrer dans cette dérive reviendrait à tomber dans le piège des terroristes. Car ce qu'ils veulent c'est attiser les haines. Mohamed BENABID

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc