×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

L'Edito

L'éditorial

Par L'Economiste| Edition N°:224 Le 04/04/1996 | Partager

La création d'un groupe de réflexion auprès de Sa Majesté le Roi est un événement important, surtout dans le contexte actuel.

Les mutations que connaissent les sociétés sont toujours des étapes difficiles. Actuellement, en cette fin de siècle, on considère que les sociétés humaines se divisent en trois catégories. Il y a les sociétés à évolution lente, celles à évolution stabilisée et d'autres à évolution rapide. Les premières sont condamnées irrémédiablement au sous-développement, les secondes sont elles-mêmes génératrices de progrès et leur évolution, aussi rapide soit-elle, est quasiment un mouvement naturel. Pour les sociétés à évolution accélérée, la progression est rapide mais également volontaire, le rythme est délibérément choisi et il doit être soutenu.

Les sociétés à évolution accélérée doivent intégrer le progrès, se l'approprier et s'adapter en conséquence. L'aspect volontariste est ici fondamental. Les institutions et le droit doivent être conçus en fonction de l'évolution accélérée; non seulement ils l'accompagnent, mais ils doivent l'anticiper. C'est dans cette troisième catégorie que se situe le Maroc. La tâche n'est pas aisée, car les résistances sont forcément importantes et plus le rythme s'accélère, plus la mutation s'affirme et plus les résistance sont âpres.

Dans ce contexte, le besoin de conceptualisation et d'adaptation est quasi-permanent. Ce rôle ne peut être joué par les institutions traditionnelles dont la tâche est de gérer l'existant.
De par la composition du groupe de réflexion créé par SM le Roi, il est à penser que le Maroc est parfaitement conscient de l'étape où nous nous trouvons, et, partant, il est décidé à ne rien négliger afin que le rythme soutenu qui est le nôtre soit maintenu.

Abdemounaïm DILAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc