×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste

L'Edito

L'éditorial

Par L'Economiste| Edition N°:213 Le 18/01/1996 | Partager

Les économistes de l'USFP sont invités par M. Abderrahmane Lyousfi, premier secrétaire de ce parti, à mettre au point des programmes économiques à la hauteur des propositions politiques et institutionnelles de l'USFP. C'est ce qui ressort des déclarations faites par M. Lyousfi la semaine dernière.
L'invitation devrait en fait être adressée à tous les partis politiques, car tous brillent par l'absence de programme économique et par conséquent l'absence de programme de gouvernement.
Manifestement, les partis conçoivent leur rôle sur ce plan comme devant se limiter à une lecture critique de l'activité gouvernementale. Une telle attitude peut avoir deux explications possibles:
- l'incapacité d'élaborer un programme,
- l'inutilité d'élaborer un programme.
La thèse de l'incapacité ne peut être retenue, car ce serait les hommes et leurs compétences qui seraient en cause; or il est avéré que les différents partis disposent parmi leurs cadres de compétences en tous genres.

La thèse de l'inutilité d'élaborer un programme n'est jamais avouée mais elle n'en explique pas moins l'attitude des uns et des autres. En effet, devant les données objectives, les choix ne sont guère nombreux. Or, à notre époque, les données économiques sont des données objectives, et la manière de les traiter doit l'être également.
Ainsi, une fois au pouvoir, il est fort probable que, après quelques tâtonnements, l'opposition d'aujourd'hui soit bien obligée de revenir à l'orthodoxie. C'est parce qu'elle est consciente de cela que de plus en plus l'opposition insiste particulièrement sur le caractère fort du futur gouvernement, signifiant par là implicitement que le problème n'est pas tant une question de programme, mais une question de détermination. C'est probablement à ce niveau-là que se situera l'enjeu politique.

Abdelmounaïm DILAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Vous êtes déjà abonné à L'Economiste mais vous n'avez pas reçu vos identifiants?
Contactez-nous à l’adresse [email protected] pour les recevoir en indiquant: nom, prénom, email, entreprise, fonction et numéro de téléphone.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc