×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

L'éditorial

Par L'Economiste| Edition N°:63 Le 21/01/1993 | Partager

Les Etats traitent leurs différends en actionnant les paramètres suivants: le diplomatique, l'économique et le militaire. Le dosage des différents paramètres est certes fonction du but mais aussi de l'idée que l'on se fait de son adversaire. Or, apparemment, les Etats-Unis ont une vision spécifique de l'Irak et peut-être même de l'ensemble du Monde Arabe: les relations conflictuelles sont traitées militairement.

Avec le reste du monde, les conflits américains privilégient rarement le paramètre militaire: on imagine mal la prise de Bruxelles par les GI's, bien que les conflits d'intérêts soient autrement plus importants qu'avec l'Irak ou la Libye.

Désorientée par les tumultueuses relations inter-arabes, l'élite politique américaine en est venue à adopter la vision israélienne du Monde Arabe. Cette vision n'a longtemps comporté qu'un paramètre déterminant, le paramètre militaire: "ces gens ne comprennent que la force". Toute une théorie a été élaborée et développée à ce sujet, elle justifie ses initiatives militaires au Moyen-Orient. Cette vision du Monde Arabe s'est imposée aux Etats-Unis, alors même qu'Israël n'essaie de la nuancer.

Les dernières manoeuvres ou tentatives de marchandage de l'Irak n'ont eu pour réponse qu'une action militaire directe, montrant par là que peut-être l'Irak lui-même n'a pas encore compris que "pour maîtriser l'autre, il faut d'abord se regarder soi-même avec les yeux de cet autre".

Mais ce qui nous implique plus directement encore, c'est le fait que les progrès du paramètre militaire dans la pensée stratégique américaine auront forcément des conséquences sur les autres Etats arabes, et c'est ç eux qu'il appartient aujourd'hui de faire en sorte que telle vision soit modifiée

Abdelmounaïm DILAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc