×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    L'Edito

    L'éditorial

    Par L'Economiste| Edition N°:725 Le 15/03/2000 | Partager


    Zoom sur les cornes, double click sur le museau et e-mail pour payer. C'est ainsi que les Américains auraient acheté leur mouton s'ils avaient été musulmans. Car au Texas les veaux se négocient via Internet et la visioconférence.
    Si nous allons encore au souk, et supportons soleil, poussière et pickpockets, c'est que nous sommes si peu équipés en ordinateurs et très peu connectés.
    Une enquête du MCIA révèle une grosse défaillance de nos entreprises en équipement informatique. Il faut s'en inquiéter autant que de la sécheresse. Car les NTI (Nouvelles Technologies de l'Information) sont le fondement de "La Nouvelle Economie", qui se propage des Etats-Unis à l'Europe et l'Asie, et nous laisse au bord du chemin. Partout, la croissance continue et le recul du chômage reposent sur ces NTI, et surtout leur bon usage.
    Et pourtant la modernité ne nous est pas problématique; nous y allons et vite. Ses outils ne nous font pas peur. Au contraire, ils nous fascinent. Voyez la parabole et le téléphone portable. Le moindre gadget électronique se propage à Derb Ghallef en même temps qu'à Wall Street; il devient vite un objet de snobisme, dans toutes les classes. Mais encore faut-il que ce soit des jeux ou des objets de consommation.
    Pour un instrument de travail, c'est plus difficile.
    Certes, l'équipement n'est pas un but en soi, mais un révélateur. Car la vraie question pour les particuliers, les entreprises ou les administrations est de bien utiliser ces technologies. Non pas pour faire moderne, mais pour résoudre leurs multiples problèmes, vite et pas cher. La Nouvelle Economie repose sur ces NTI, mais aussi sur beaucoup de travail et d'imagination. Il vaut mieux la rattraper pour être parmi ses élus, et non ses cocus qui ont déjà des cornes sur Internet.

    Khalid BELYAZID

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc