×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Icône

Par L'Economiste| Edition N°:3472 Le 23/02/2011 | Partager

Les entreprises ne sont pas égales devant la crise. Maroc Telecom est en train de prouver que même en phase de retournement de cycle, il est possible de dégager de la rentabilité. La croissance continue du nombre d’abonnés semble bien négociée. On le remarque pour le mobile (+10,6%) et particulièrement sur les filiales africaines. Ce qui, au passage, conforte le groupe dans ses choix d’internationalisation et bat en brèche certaines idées sur le prix à supporter pour la libéralisation. A savoir que les opérateurs historiques n’ont d’autre alternative que de baisser leurs coûts pour maintenir leur marge. Le groupe montre au contraire qu’il est possible d’investir dans l’innovation pour conserver et élargir la base clientèle, d’être un très bon placement pour ses actionnaires (9,3 milliards de DH de dividendes versés).
C’est cette libéralisation bien goupillée qui a permis à des millions de Marocains de profiter du dynamisme de la concurrence sur Internet et bien avant sur le mobile. Bien sûr ce n’est pas encore gagné lorsque la concurrence contre-attaque. Dans ce secteur, il s’agit de faire constamment des paris à la fois technologiques et commerciaux. La mésaventure de l’ex-Wana à travers sa technologie CDMA, et son impact alors sur la gouvernance ONA, est là pour rappeler que l’opération peut s’apparenter à un véritable exercice d’équilibriste.
En outre, même si le groupe reste une icône du monde de l’entreprise marocain, et capable de s’adapter après avoir été un établissement public à la base, Maroc Telecom sait qu’il doit continuer d’investir pour maintenir ses parts de marché et que le meilleur moyen d’amortir les investissements c’est de susciter de nouveaux usages.

 

Mohamed BENABID

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc