×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    L'Edito

    Humains

    Par L'Economiste| Edition N°:1724 Le 12/03/2004 | Partager

    Encore une fois, la barbarie aveugle a frappé. Plus de 180 morts, sans compter les blessés, dans les attentats du 11 mars à Madrid. Oser une comparaison lorsqu'il s'agit de tels drames peut sembler humainement incorrect. Pour mesurer l'ampleur de ce qui s'est passé, l'on rappellera néanmoins que c'est trois fois plus que le bilan des attentats de Casablanca. Nous gardons tous en mémoire cette terrible nuit du 16 mai 2003. C'est pourquoi aujourd'hui plus que par le passé, nous nous sentons tous espagnols. Hier encore, des individus d'un autre âge ont volé des vies. De quel droit, si ce n'est celui de croire détenir la vérité absolue, ou de vouloir faire plier les autres par la terreur? Ont-ils seulement pensé, -s'ils ont jamais eu cette faculté-, à ce que ces victimes, dont beaucoup ont été fauchées dans la fleur de l'âge, ont coûté?Pour donner naissance à ces femmes, ces enfants et ces hommes, en faire des adultes, il aura fallu que des passions se développent, que des femmes les enfantent, que des mères les élèvent. Il aura fallu construire des écoles, des hôpitaux, des universités. Il aura fallu une vie. Des vies. Et pour détruire tout cela, il a suffi que des détraqués planquent des explosifs dans des trains en Espagne pour semer la mort. Nous sommes solidaires avec les Espagnols d'abord parce qu'ils restent sans doute, avec les Français, ceux avec qui nous avons le plus d'affinités culturelles et historiques. Solidaires aussi parce que nous sommes unis dans une même lutte, contre des barbares à qui nous avons tous déclaré la guerre. Gardons-nous de théoriser sur les raisons qui ont poussé à ces actes car cela reviendrait à dédouaner leurs auteurs, à leur donner une dimension humaine… qu'ils n'ont jamais eue. Mohamed BENABID

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc