×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Flash

Une campagne agricole « faible », sauf au Saïss et au Gharb

Par L'Economiste| Le 23/04/2020 - 11:58 | Partager
Une campagne agricole « faible », sauf au Saïss et au Gharb

La campagne agricole 2019-2020 a enregistré "une pluviométrie limitée" à 205 mm au 22 avril 2020, selon les données du ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts. Il s’agit d’une baisse de 34% par rapport à la moyenne des 30 dernières années (323,7 mm) et de 25% comparé à la précédente campagne (282,1 mm).

Cette forte baisse des pluies ont impactée plusieurs cultures et régions. Ainsi, la campagne a connu de faibles précipitations à tous les stades de développement des céréales et a été également caractérisée par de longues périodes sèches (près de 40 jours) pendant les périodes de tallage et de montaison. Le déficit pluviométrique a touché toutes les régions céréalières à un degré plus au moins important, relève le ministère, notant que dans la Chaouia et le Haouz, ce déficit a été de 50% en moyenne, alors que dans le Saïss, le Pré-Rif et le Nord, il a varié entre 30 et 45% avec un niveau de précipitation relativement favorable pour la croissance et le développement des céréales.

Dans le Saïss et le Gharb, la campagne agricole a été moyenne, et a été faible dans le reste des régions.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc